Divers

JO de Rio 2016 : De nouvelles manifestations perturbent le parcours de la flamme olympique (Vidéo)

   / 5  
Le Brésil est sous tension depuis plusieurs jours
1
Le Brésil est sous tension depuis plusieurs jours
Le parcours de la flamme olympique a été perturbé
2
Le parcours de la flamme olympique a été perturbé
De nouvelles manifestations ont eu lieu à Rio de Janeiro
3
De nouvelles manifestations ont eu lieu à Rio de Janeiro
Le parcours de la flamme olympique a été modifié
4
Le parcours de la flamme olympique a été modifié
Deux manifestants ont été arrêtés
5
Deux manifestants ont été arrêtés

A quelques jours du début des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, le parcours de la flamme olympique a de nouveau été perturbé au Brésil. La police a été contrainte de disperser les nombreux manifestants hostiles aux dépenses du gouvernement pour les JO 2016. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Le 5 août prochain, la flamme olympique arrivera enfin à Rio de Janeiro après avoir parcouru plus de 26 pays. Malheureusement, ce tour du monde aura été pour le moins intense puisque de nombreux accidents sont venus perturber son parcours. Il y a quelques jours, deux policiers en deux roues sont entrés en collision devant le porteur de la torche olympique. Et ce mardi 2 août, le parcours de la flamme a de nouveau été perturbé cette fois par des manifestants qui protestaient contre les dépenses liées à l’organisation des Jeux Olympiques.

Le parcours raccourci de 600 mètres

La police brésilienne a donc utilisé du gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, et au moins deux personnes ont été arrêtées : "Nous avons raccourci le parcours d’environ 600 mètres par mesure de sécurité parce qu’il y avait une manifestation", a déclaré à l’AFP un responsable de l’organisation des JO. Mais la population de Rio craint également une augmentation des violences policières pendant les Jeux Olympiques puisque les autorités brésiliennes ont annoncé la présence de 60 000 policiers et 25 000 membres de forces armées pour la sécurité des JO. Selon le rapport d’Amnesty International, "la police de l’Etat de Rio a tué plus de 50 personnes en juin. La population craint une augmentation des violences et d’être prise pour cible".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people