Divers

Jérémy Ferrari protégé par un garde du corps : L'humoriste se confie (vidéo)

Jérémy Ferrari protégé par un garde du corps : L'humoriste se confie (vidéo)

Invité sur le plateau de Cnews ce 9 février, Jérémy Ferrari s'est confié sur le garde du corps qui le suit en permanence pour assurer sa protection. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est bien connu, la plupart des grandes personnalités publiques ne se déplacent jamais sans garde du corps. Le risque de se promener seul quand on est connu peut s'accroître lorsque la star en question a pas mal d'ennemis. Si toutes les célébrités ont des fans et des critiques, il y a un humoriste français qui ne peut clairement pas se vanter de faire l'unanimité. Il s'agit de Jérémy Ferrari, qui s'est notamment fait connaître grâce à sa participation à l'émission de Laurent Ruquier "On ne demande qu'à en rire" sur France 2. Également comédien, Jérémy Ferrari dérange autant qu'il fascine pour ses coups de gueule et ses sketchs osés où il aborde tous les sujets sans filtre, quitte à s'attirer les foudres du public. Ce samedi 9 février, l'auteur du livre "Hallelujah bordel !", qu'il a également mis en scène dans un spectacle éponyme en 2013, était l'invité de CNews. Interviewé par nos confrères à l'occasion de la sortie en DVD de son one-man-show "Vends 2-pièces à Beyrouth", Jérémy Ferrari s'est confié sur l'agent de sécurité qui le suit en permanence.

Un humoriste aussi "fou" que "révolté"

"J'ai décidé de faire de l'humour provoc', alors si je ne provoque personne j'ai raté. Ça va avec. (…) C'est logique. On fait ça, on sait à quoi on s'attend", reconnaît le professionnel de l'humour noir. Reconnaissant qu'il "a peur tout le temps et serait fou" si ce n'était pas le cas, Jérémy Ferrari continue à avoir "envie de dénoncer" et à exposer "sa folie" et "sa révolte" au public. Souvent épinglé pour ses critiques adressées aux diverses religions, l'humoriste avoue qu'il "ne s'est pas fait que des copains". Conscient que de s'attaquer sur scène des "gens puissants", à commencer par des ONG, représente un risque, Jérémy Ferrari refuse vraisemblablement de se laisser intimider.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people