Divers

Irak : Une famille raconte comment elle a fui Daesh (Vidéo)

   / 6  
Une famille raconte comment elle a fui Daesh
1
Une famille raconte comment elle a fui Daesh
Ils ont traversé un champ en pleine nuit
2
Ils ont traversé un champ en pleine nuit
La famille a été touchée par une mine
3
La famille a été touchée par une mine
Ils ont été trouvés par l'armée
4
Ils ont été trouvés par l'armée
Plusieurs mois après, ils racontent leur histoire
5
Plusieurs mois après, ils racontent leur histoire
L'enfant est aujourd'hui aveugle
6
L'enfant est aujourd'hui aveugle

En plein reportage, les équipes de France 2 ont rencontré une famille qui tentait de fuir le joug de Daesh. Plusieurs mois après, ils reviennent sur leur expérience. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Les pays du monde entier craignent la menace terroriste et Daesh. Chaque jour, des jeunes radicalisés quittent leur pays d’origine pour rejoindre ce groupe. A la télévision, les reportages sur le terrorisme sont nombreux. Au mois de septembre, Bernard de la Villardière faisait parler de lui avec l’un de ses reportages. Le journaliste était allé dans les villes où sont concentrées les personnes les plus radicalisées pour tenter de comprendre ce phénomène. A Sevran, Bernard de la Villardière s'était fait agresser devant une mosquée par des jeunes. La vidéo a très vite tourné sur la toile et Non Stop Zapping vous dévoilait l’étonnante séquence.

"Nous avons été soufflés par une explosion"

Les témoignages de personnes qui ont fui Daesh sont nombreux et chaque histoire est effrayante. Un ancien prisonnier de Daesh racontait ainsi son séjour en prison. Lors d’un reportage, les journalistes de France 2 ont rencontré une famille qui a tenté de fuir Mossoul, une ville aux mains du groupe islamique. Ils n’ont pas hésité à traverser en pleine nuit un champ rempli de mines pour s’enfuir. Mahmoud, le père de famille explique ainsi : "On a choisi l’heure de la prière du soir pour partir, quand les djihadistes étaient tous à la mosquée. Trois mètres après avoir traversé la dernière tranchée de Daesh nous avons été soufflés par une explosion". L’un de ses fils avait été touché au ventre et aujourd’hui, il va beaucoup mieux. Mahmoud n’a qu’une demande : "J’en appelle à toutes les forces et au monde entier pour nous aider à sauver les civils et les familles qui sont encore entre leurs mains, pas seulement à Mossoul, mais partout où est Daesh".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people