Divers

Inde : Les images terrifiantes d'un manège qui s'écroule (vidéo)

Inde : Les images terrifiantes d'un manège qui s'écroule (vidéo)

Ce lundi 15 juillet, le Daily Mail UK dévoile les images absolument terrifiantes d'un manège qui s'est effondré le 14 juillet alors qu'il est en marche, causant la mort de deux personnes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est ce que redoutent tous les fans de sensations fortes qui restent lucides. Les accidents qui arrivent dans les parcs d'attractions ne sont malheureusement pas rares et c'est ce qu'il s'est passé récemment à Gujarat, à l'ouest de l'Inde ce dimanche 14 juillet. Des amateurs de hauteur ont voulu repousser leurs limites en montant à bord d'un manège situé dans le parc d'attractions nommé Balvatika, mais ce dernier n'a pas tenu le choc et s'est effondré. Ce parc est situé près du lac Kankaria. Alors que les passagers étaient à bord de ce manège, l'énorme "bras" qui le soutenait a littéralement lâché, provoquant une chute impressionnante. Un témoin de la scène a filmé ce moment terrible avec son Smartphone et le moins que l'on puisse dire est que les images font froid dans le dos. Devant l'impact particulièrement intense, deux personnes ont perdu la vie.

Un accident qui n'est pas inédit en Inde

Manali Rajvadi âgé de seulement 24 ans et Mohammed Zaid Momin 22 ans sont donc les deux victimes de cet accident. Ces deux jeunes hommes ne sont pas les seuls à ne pas avoir été épargnés par ce terrible accident, puisque 29 autres passagers au moins ont été blessés en atteignant le sol brutalement et sont pour la plupart dans un état critique. L'ouverture d'une enquête a été réclamée par Vijaykumar Rupani le ministre en chef du Gujarat, afin de déterminer comment un tel drame a pu avoir lieu et engager des poursuites judiciaires contre les responsables. Ce n'est pas la première fois qu'un tel drame se produit lors d'une fête foraine puisque le 18 juin dernier à Karnataka, toujours en Inde, quatre personnes ont été blessées dans un manège qui s'est crashé.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people