Divers

Grande-Synthe : Le camp de migrants détruit par un incendie (Vidéo)

Grande-Synthe : Le camp de migrants détruit par un incendie (Vidéo)

Le camp de migrants de la Grande-Synthe qui accueillait 1500 personnes a été réduit en cendres par un incendie lundi 10 avril dans la soirée. Non Stop Zapping vous en dit plus sur les circonstances de l’incident.

Le camp de migrants de la Grande-Synthe, situé près de Dunkerque , dans le Nord, n’est plus qu’un "amas de cendres". Le lieu, qui accueillait 1500 réfugiés Afghans et Kurdes irakiens a été le théâtre d’un violent incendie qui a ravagé les 300 chalets lundi 10 avril au cours de la soirée. "Il sera impossible de remettre les cabanons à la place de ceux qui existaient auparavant" a d’ailleurs déclaré le préfet du Nord. Le camp, dit de la Linière, avait été construit par Médecins sans frontières avec l’aide de la ville. Ouvert en mars 2016, il hébergeait ses réfugiés dans des abris en dur et non sous les tentes habituelles. Selon le préfet du Nord, le sinistre serait le résultat d’un rixe entre Afghans et Kurdes : "Il a dû y avoir des mises à feu volontaires en plusieurs endroits différents, ce n’est pas possible autrement".

Des rixes à l’origine du feu

Depuis plusieurs mois, les incidents se multipliaient sur les lieux, obligeant souvent la police à intervenir. L’origine du conflit viendrait de l’augmentation du nombre d’Afghans, arrivés suite au démantèlement de la "Jungle" de Calais, située 40 km plus loin. Selon des témoignages, les Afghans étaient de plus en plus mécontents de dormir en groupe dans des cuisines collectives pendant que les Kurdes avaient leurs propres chalets. Le camp était un abri exemplaire dissuadant de nombreux migrants de se diriger vers l’Angleterre. La mairie se disait fière de ce "camp humanitaire dont la fonction première est l’hospitalité".

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people