Divers

Frédéric Beigbeder viré de France Inter après une chronique malaise (vidéo)

Frédéric Beigbeder viré de France Inter après une chronique malaise (vidéo)
Capture d'écran France Inter

Samedi 17 novembre, la patronne de France Inter Laurence Bloch a annoncé l'arrêt de la collaboration avec Frédéric Beigbeder. L'auteur avait complètement raté sa chronique jeudi, créant le malaise chez les auditeurs. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Frédéric Beigbeder a livré jeudi 15 novembre sa toute dernière chronique sur France Inter. Et quelle chronique ! L'auteur et réalisateur est devenu la risée des auditeurs de la chaîne de radio en prenant le micro aux côtés de Léa Salamé. Et pour cause : il n'avait absolument rien préparé et a (très mal) improvisé pendant trois interminables minutes. "Oui je sais ce que vous vous dites, Freddy gagne du temps, Freddy n'a rien fait, il s'est couché très tard. C'est aujourd'hui un peu particulier comme situation parce que j'avais vraiment écrit une chronique super brillante sur les gilets jaunes, mais je l'ai perdue hier. Je l'avais écrite sur un morceau de papier et je l'ai perdue hier soir vers 3h du matin dans une nouvelle boîte" raconte Frédéric Beigbeder, qui n'a visiblement pas encore décuvé de la veille.

Une blague qui est devenue réalité

Pendant plus de trois minutes, il parle alors de tout et n'importe quoi, au grand dam des autres chroniqueurs qui s'ennuient à mourir et explosent même de rire à la fin de son discours. "C'était la dernière chronique de Frédéric Beigbeder sur France Inter" lance alors l'animateur en blaguant. Sauf que la blague est devenue réalité : la patronne de France Inter Laurence Bloch a annoncé son départ ce samedi matin : "Chères auditrices, chers auditeurs, vous nous avez exprimé votre déception à l'écoute de la dernière chronique de Frédéric Beigbeder jeudi. Lui-même convient de sa faiblesse et a décidé d'arrêter l'exercice n'ayant plus assez de temps pour s'y consacrer correctement" a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people