Divers

Femmes voilées expulsées d’un restaurant : Le patron s’excuse auprès des musulmans (vidéo)

   / 5  
Femmes voilées expulsées d’un restaurant: Le patron s’excuse
1
Femmes voilées expulsées d’un restaurant: Le patron s’excuse
Le patron du restaurant s'est entretenu avec des membres de la communauté musulmane dimanche
2
Le patron du restaurant s'est entretenu avec des membres de la communauté musulmane dimanche
Il a pointé du doigt les médias pour expliquer ses propos
3
Il a pointé du doigt les médias pour expliquer ses propos
Fébrile, il n'a pas semblé convaincre ses interlocuteurs
4
Fébrile, il n'a pas semblé convaincre ses interlocuteurs
Explications à Tremblay après l'expulsion de deux femmes voilées d'un restaurant
5
Explications à Tremblay après l'expulsion de deux femmes voilées d'un restaurant

Le restaurateur ayant expulsé ce week-end deux femmes voilées de son établissement à cause de leur religion a présenté dimanche ses excuses à la communauté musulmane. Fébrile, il a pointé du doigt les médias, responsables selon lui de ses propos extrêmes. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C’est la vidéo choc du week-end. Dimanche, les images d’un restaurateur de Seine-Saint-Denis expulsant deux femmes voilées de son établissement faisaient leur apparition sur les réseaux sociaux. Sur celles-ci, l’homme en question enchaînait les clichés désolants : "Madame, les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes. Cette phrase-là veut tout dire" lançait-il, enregistré sans le savoir par l’une des deux jeunes femmes, "Des gens comme vous, je n’en veux pas chez moi. Point barre. Ca a le mérite d’être clair". Limpide, comme la réaction sur Twitter de Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes : "J'ai saisi la @DILCRA afin d'engager investigations et sanctions contre le comportement intolérable de ce patron de restaurant".

"A la télé on voit des gens qui en tuent d’autres. Et on nous dit que ce sont des musulmans"

Evidemment sur les réseaux sociaux, l’indignation est rapidement montée. Et devant l’ampleur que prenait l’affaire, le restaurateur a décidé de présenter ses excuses aux musulmans venus le confronter dimanche : "J’ai pété un plomb, et je m’en excuse. J’ai un ami qui est mort au Bataclan, j’ai tout mélangé. Ce que j’ai dit, je ne le pense absolument pas : mes propos ont dépassé ma pensée…" a-t-il assuré d’une voix fébrile. Pas suffisant. Un jeune homme le questionne : "C’est venu d’où, cette volonté de stigmatiser ces deux femmes ? C’est à cause des médias, de ce que vous voyez chaque jour à la télévision ?". Le patron du restaurant saisit la perche tendue : "Oui, à la télé on voit des gens qui en tuent d’autres. Et on nous dit que ce sont des musulmans". L’affaire ne devrait pas en rester là…

 
Tremblay-en-France : échanges entre jeunes... par leparisien

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people