Divers

Eric Zemmour tacle la parité à l’Assemblée nationale, ses propos jugés sexistes sur la toile (Vidéo)

Eric Zemmour tacle la parité à l’Assemblée nationale, ses propos jugés sexistes sur la toile (Vidéo)

La nouvelle chronique d’Eric Zemmour sur la parité à l’Assemblée nationale fait parler d’elle. Ses propos sont jugés sexistes sur la toile et l’écrivain n’hésite pas à tacler la presse. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Depuis quelques heures, Eric Zemmour fait parler de lui. Le chroniqueur de RTL est connu pour son franc-parler et ses idées. Certaines de ses paroles font polémiques, mais il ne compte pas rester silencieux face aux réactions. Les personnalités du PAF ont été nombreuses à reprocher à l’animateur de "On n’est pas coucher" de le mettre en avant sur France 2. Lors d’un dernier numéro, Laurent Ruquier a voulu mettre les choses au clair sur Eric Zemmour ; un bon moyen de faire taire ses haters. Ce jeudi 22 juin, le célèbre chroniqueur parlait de la parité à l’Assemblée nationale et ses propos n’ont pas plu aux internautes. Non Stop Zapping vous dévoile sa chronique qui fait beaucoup de bruit sur la toile.

"On parle de parité et de diversité pour occulter la question sociale"

C’est un record pour les élections législatives 2017, 223 femmes sur 577 ont été élues députées, le 18 juin dernier. Dans la presse, les journalistes suivent de près ces nouvelles recrues et Eric Zemmour dézingue une nouvelle fois les médias. "C’est un grand jour pour la République française, un de ces jours historiques qui séparent les ténèbres et les lumières […] Les battus, mauvais perdants, tous ces mâles de plus de 50 ans qui osent dauber sur la médiocrité de leur vainqueur, sont passés à la guillotine médiatique", commencent-il avant de conclure : "Les féministes se plaignaient que les femmes fussent confinées dans le privé en raison de leur nature […] Peu importent leurs valeurs, leurs compétences, leurs convictions, leurs idées. Cet essentialisme retourné comme un gant ne les choque plus […] On parle de parité et de diversité pour occulter la question sociale".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people