Divers

Envoyé Spécial : Le Raid aurait tué son propre chien lors de l’assaut de Saint-Denis (vidéo)

   / 4  
Envoyé Spécial : Le Raid aurait tué son propre chien lors de l’assaut de Saint-Denis (vidéo)
1
Envoyé Spécial : Le Raid aurait tué son propre chien lors de l’assaut de Saint-Denis (vidéo)
2
3
Jawad, le
4
Jawad, le "logeur" de Daesh

France 2 diffusait jeudi soir un nouveau numéro d’Envoyé spécial consacré à l’assaut du Raid à Saint-Denis quelques jours après les attentats du 13 novembre, à Paris. Une enquête qui s’est intéressée aux zones d’ombre qui entourent cette opération et les incohérences notées entre éléments de l’enquête et déclarations des forces de l’ordre. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C’était le 18 novembre dernier. Cinq jours après les attentats de Paris, le Raid menait une opération d’envergure à Saint-Denis, notamment pour mettre la main sur Abdelhamid Abaaoud, cerveau supposé des attaques terroristes. Un assaut qui se solde par la mort de tous les terroristes mais qui était surtout entouré par un certain nombre de zone d’ombres, les déclarations des membres du Raid et les premières constatations des enquêteur pouvant parfois être totalement contradictoires.

Diesel, le chien policier aurait été tué par le Raid

Aucune arme de guerre ne sera par exemple retrouvée sur les lieux, contrairement à ce qu’avait pu laisser penser le récit du patron du Raid qui avait évoqué un tir "nourri". En réalité seul un Browning semi-automatique est retrouvé dans les décombres, la seule arme des terroristes. Et d’après l’enquête menée par les équipes d’Envoyé Spécial et diffusée jeudi soir sur France 2, les membres du Raid blessés ne l’auraient pas été par les terroristes … mais par leurs collègues : "Le bouclier est positionné sur le palier dans l’attente de l’entrée de la colonne du Raid qui sera derrière le bouclier. La colonne a reculé parce que la porte n’est pas tombée. Deux charges sur les trois positionnées sur la porte ont pété donc la porte n’est pas tombée. Le Raid recule et arrose la porte. En arrosant la porte, il arrose aussi l’intérieur des deux boucliers qui sont posés l’un sur l’autre". Des tirs à outrance qui coûteront la vie à un membre du raid, Diesel, un chien policier, mort pour la France. Et qui contrairement à ce qu’avait affirmé le Raid, n’aurait pas non plus été tué par les terroristes puisque la seule arme retrouvée sur eux ne correspond pas du tout. Bref, cet assaut de Saint-Denis n’a pas fini de faire parler.

Réagissez à l'actu people