Divers

Donald Trump : Une petite fille pense s'adresser au président américain et l'insulte (vidéo)

Donald Trump : Une petite fille pense s'adresser au président américain et l'insulte (vidéo)

Si Donald Trump a été élu 45ème président des Etats-Unis, il est loin de faire l’unanimité dans le monde entier comme dans son propre pays, chez les adultes comme chez les plus jeunes. La preuve avec cette petite fille, qui a un avis bien tranché sur le président Donald Trump. Séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce n’est un secret pour personne, l’homme d’affaires milliardaire Donald Trump est devenu en novembre dernier président des Etats-Unis. Une nouvelle qui n’enchante pas vraiment la scène internationale. Outre-Atlantique, les américains sont loin d’être enchantés à l’unanimité par leur nouveau président, et nombreux sont ceux qui tournent la situation en dérision. Anthony Atamanuik est le sosie du président, et a pour habitude de se déguiser en Donald Trump pour l’émission parodique "The President Show". Samedi 15 avril dernier, il se rendait à la "Tax Day March", une manifestation contre la réforme fiscale du président Donald Trump.

"Vous êtes une honte"

Alors qu’il déambulait dans la foule, se faisant passer pour Donald Trump, Anthony Atamanuik s’est retrouvé face à une petite fille. L’enfant, pensant qu’elle était face au vrai président des Etats-Unis, n’a pas hésité à lui dire ce qu’elle pensait. C’est ainsi qu’elle a déclaré avec un surprenant aplomb : "Vous êtes une honte pour le monde !".  La séquence est filmée puis diffusée sur le net, ce qui crée un buzz énorme sur la toile. Et face aux doutes quant à la spontanéité de la jeune fille, Anthony Atamanuik a tenu à préciser sur Twitter : "je peux vous promettre que sa phrase n’était pas programmée, elle l’a dit très spontanément face à moi." Puis, il a rajouté : "Cette petite fille est courageuse, drôle et intelligente." Une réaction qui témoigne de l’agacement de certains américains vis à vis du président Trump, qui multiplie encore et toujours les scandales.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people