Divers

Deux braqueurs armés restent coincés dans le sas d’une bijouterie, les images chocs !

Deux braqueurs armés restent coincés dans le sas d’une bijouterie, les images chocs !

Une scène très étonnante s’est déroulée mardi dans le 8e arrondissement de Paris. En effet, alors que deux individus se sont introduits dans une bijouterie pour faire un braquage, ils se sont retrouvés coincés dans le sas d’entrée de l’établissement grâce à l’intervention du personnel. Des images rares que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Mardi en fin d’après-midi, le site "Metronews" a partagé l’information que deux individus qui tentait de braquer une bijouterie dans le 8e arrondissement de Paris, rue de la Boétie plus précisément, se sont retrouvés coincés dans le sas d’entrée. Les forces de l’ordre sont ensuite intervenues pour venir cueillir les malfrats avant de les placer en garde à vue. D’après un témoin contacté par le site d’info, la scène, qui s'est déroulée vers 13h45 a donné lieu "à beaucoup de cris et de tensions dans la rue". Puis, il ajouté qu’il a vu sortir de la bijouterie après l’intervention de la police "deux hommes menottés, un jeune et un plus âgé".

"Même les femmes se sont battues"

Plus tard dans la journée, le responsable de la bijouterie, Jean-Michel Boucara, s’est confié au micro de "France 2". Il a expliqué qu’avec son personnel ce n’était pas le premier braquage qu’il subissait. "La première personne s’est  assise pour se faire servir, puis elles ont dégainés en sortent leurs armes de leur manteau. Et partir de là, la valse a commencé. On s’est défendu, on pas laissé les choses faire. J'ai fait en sorte de les tirer dans le sas pour pouvoir les coincer. Ils sont devenus fous dans le sas, ils ont essayé de casser la porte. Ils n'ont pas réussi à casser la porte. Pendant ce temps-là, j'ai appelé la police." Dans une autre interview donnée à "iTélé", il a même confié que des coups avaient été échangés. "J'ai détourné l'arme, je me suis battu, j'ai reçu un coup de crosse en retour, mais on a quand même résisté, même les femmes se sont battues (…) C'était une mêlée générale et dans cette mêlée, j'ai réussi à les piéger dans le sas d'entrée".

Réagissez à l'actu people