Divers

Des résultats de recherche racistes sur Google ? (vidéo)

   / 5  
Un internaute s'est rendu compte qu'une recherche Google pouvait être très surprenante
1
Un internaute s'est rendu compte qu'une recherche Google pouvait être très surprenante
En fonction d'une couleur de peau, le contexte varie beaucoup
2
En fonction d'une couleur de peau, le contexte varie beaucoup
Si pour les noirs c'est un environnement fait de prisons et commissariats
3
Si pour les noirs c'est un environnement fait de prisons et commissariats
Les blancs eux respirent la joie de vivre
4
Les blancs eux respirent la joie de vivre
Mais au final Google est un simple reflet des préjugés de la société
5
Mais au final Google est un simple reflet des préjugés de la société

Google serait-il raciste ? Une vidéo dévoilée ce mercredi 7 juin montre en tous cas que les résultats de recherche sur "trois adolescents noirs" et "trois adolescents blancs" laisse parfois la part belle aux préjugés. Non Stop Zapping vous propose de découvrir cette expérience un peu particulière.

Si le racisme envahit même les publicités, trois adolescents noirs synonymes de prison, trois adolescents blancs synonymes de bonheur et de joie de vivre, voilà la vie façon Google. En effet il s'agit de l'expérience réalisée dans cette vidéo se déroulant aux Etats-Unis et dont le protagoniste se nomme Qasim. Ce dernier a eu l'idée de comparer les résultats de recherches "trois adolescents noirs" et "trois adolescents blancs" sur Google Image. Hilare devant les pages affichées, Qasim s'aperçoit que si les jeunes noirs figurent majoritairement en prison ou dans des commissariats, du côté des jeunes blancs, ce sont des photos pour la plupart prises en studio et dignes des séries tv américaines.

 

Google, simple reflet de la société

 

Mais le moteur de recherche américain n'est probablement pas responsable de cette particularité pour le moins étrange. En effet, Latanya Sweeney, une informaticienne américaine, professeur à Harvard, avait déjà pointé le fait que le moteur de recherche suggérait des résultats en fonction de l'utilisateur.Cela n’est pas dû au fait que l’algorithme du moteur de recherche a été programmé pour être raciste, mais parce qu’en cliquant souvent sur ce type de résultats ses utilisateurs racistes l’entraînent à l’êtreavait-elle alors déclaré avant de conclure : “les préjugés de notre culture sont profondément inscrits dans d’innombrables bases de données, que nos systèmes utilisent pour apprendre et évoluer”.

 

Et effectivement, que ce soit à la télévision ou dans la vie de tous les jours, les préjugés n'ont pas besoin de Google pour exister.

Par Cyrille Hugot

Réagissez à l'actu people