Divers

Daesh : Un ancien combattant regrette d'être parti en Syrie, ses bouleversantes confessions (Vidéo)

Daesh : Un ancien combattant regrette d'être parti en Syrie, ses bouleversantes confessions (Vidéo)

Les équipes de M6 ont donné la parole à un djihadiste français repenti dans "Enquête exclusive". Emprisonné en Syrie dans un lieu secret, il avoue regretter d’avoir quitté sa famille. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

L’État islamique est devenu en quelques années la nouvelle menace de l’Europe. Les pays sont de plus en plus touchés par les attentats et les attaques survenues à Manchester, le 22 mai dernier, ne font que confirmer ces dires. Les terroristes s’attaquent désormais à tout le monde et ils n’ont pas hésité à s’en prendre à des adolescents venus assister au concert d’Ariana Grande. Les témoignages des survivants sont bouleversants et une femme raconte comment elle a été sauvée à Manchester grâce à son téléphone. Bernard de La Villardière et son équipe sont partis en Irak et en Syrie suivre les "revenants", anciennement djihadistes, partis combatte pour Daesh. Certains regrettent leurs décisions, mais sous le joug de l’Etat islamique, ils ne peuvent rien faire. Non Stop Zapping vous dévoile le message d’un repenti.

"Ils vendent du rêve, mais ce n’est que mensonges"

Les Français sont de plus en plus nombreux à partir combattre pour Daesh. L’État islamique fait tout pour attirer plus de monde, quitte à enrôler des enfants. Des écoles sont même transformées en centres de recrutement par les groupes islamiques et l’éducation est bien différente. Certains djihadistes sont endettés et ils ne peuvent pas quitter le pays sans rembourser toutes leurs dettes. Certains combattants se retrouvent enfermés dans des lieux secrets dans l’attente qu’une personne paie leur rançon. Un Français emprisonné se confie sur son enfermement et il avoue regretter d’être parti en Syrie. "Je suis de France, de la ville de Marseille, je regrette d’être venu dans l’État islamique, ça a été la plus grande erreur de ma vie d’être venu ici, d’avoir quitté ma famille […] Ils vendent du rêve, ce n’est que mensonges et malheureusement, on s’en rend compte qu’une fois qu’on est là". 1000 djihadistes étrangés seraient ainsi enfermés en Syrie.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people