Divers

Crue à Paris : Des nageurs font des longueurs dans la Seine (Vidéo)

   / 5  
Quatre nageurs pique une tête dans la Seine en crue
1
Quatre nageurs pique une tête dans la Seine en crue
Quatre nageurs s'apprêtent à sauter dans la Seine
2
Quatre nageurs s'apprêtent à sauter dans la Seine
L'eau était ce vendredi à 15°C
3
L'eau était ce vendredi à 15°C
Session crawl dans la Seine
4
Session crawl dans la Seine
La scène s'est déroulée au niveau du Pont de l'Alma
5
La scène s'est déroulée au niveau du Pont de l'Alma

Alors que le niveau de la Seine a dépassé les six mètres ce vendredi à Paris, quatre nageurs ont profité de cette abondance d’eau pour faire des longueurs dans le célèbre fleuve parisien. La scène a été immortalisée par Julie Dungelhoeff, journaliste à "France 24". Et ce n’est pas les 15°C de l’eau qui ont refroidi ces sportifs. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après plusieurs jours de pluies diluviennes, le niveau de la Seine a dépassé ce vendredi la barre des six mètres et pourrait même atteindre 6,50 mètres dans la soirée. " La montée de l’eau "progresse désormais plus lentement, de l'ordre de 3 cm par heure" et "le pic de crue sur Paris est prévu ce soir vers 6,30 m, voire 6,50 m dans des hypothèses plus défavorables", a annoncé le ministère de l’Environnement avant d’ajouter : "Il faut signaler qu'il s'agira d'un plateau plus que d'un pic, ce niveau haut devant rester relativement stable pendant tout le week-end avant d'amorcer la décrue". Les musées du Louvre, d’Orsay ainsi que le Grand Palais et la Bibliothèque nationale de France ont décidé de fermer leurs portes. Côté transports, alors que plusieurs axes routiers sont impraticables, le trafic du RER C est interrompu dans Paris.

Session crawl dans la Seine en crue

Le ministère de l'Environnement a aussi annoncé que "des impacts en aval de Paris, sur le camping du Bois de Boulogne, l'Ile de la Jatte, l'Ile Saint-Germain, ainsi qu'à Rueil-Malmaison (pic prévu samedi matin) avec de possibles évacuations". Mais si le montant des dégâts devrait coûter au moins 600 millions d’euros aux assureurs selon Bernard Spitz, président de l'Association française de l'assurance, certains se servent de la montée des eaux pour se faire plaisir. Ainsi, Non Stop Zapping vous diffusait, jeudi, les images d’un homme en train de surfer sur un terrain de football inondé dans l’Essonne. Et ce vendredi, Julie Dungelhoeff, journaliste à "France 24" a capté des images de quatre nageurs en train piquer une tête dans la Seine au niveau du pont de l'Alma.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people