Divers

Charente-Maritime : Un sanglier ravage un Intersport, la vidéo buzz !

Charente-Maritime : Un sanglier ravage un Intersport, la vidéo buzz !

En Charente-Maritime mardi 28 décembre dernier, une dizaine de sangliers a fait irruption dans le centre-ville de Saint-Jean-d’Angély. L’un d’entre eux a pénétré dans un Intersport et saccagé le magasin. Non Stop Zapping vous montre les images.

Saint-Jean-d’Angély, en Charente-Maritime. La petite ville accueille quelques 7500 habitants et… quelques sangliers. Mardi 28 décembre, l’un d’entre eux a fait irruption dans une rue commerçante de la ville. L’animal a même réussi à pénétrer dans un magasin Intersport. Pris de panique, il a parcouru les allées du grand magasin avant de se réfugier dans l’atelier situé tout au fond du grand local. Terrorisé par ce milieu qui lui est totalement étranger, le sanglier a saccagé tous les accessoires de sport qui s’y trouvaient : les vélos ont été renversés, les skis mis à terre. L’animal a même tenté de grimper sur le mur avant de prendre précipitamment la fuite. Le personnel, amusé par cette étonnante rencontre, mais prudente, a eu bien du mal à le déloger sans prendre le risque de l’approcher de trop près. Alertée, la mairie a dû autoriser ‘’la destruction de l’animal’’.

‘’Un sanglier peut faire n’importe quoi pour sa survie’’

En réalité, ce n’est pas un sanglier mais plusieurs qui ont surgit dans la petite ville charentaise ce mardi 28 décembre. Selon le journal Sud-Ouest, ils étaient ‘’une dizaine’’ et ont été vus ‘’près de la zone de l’Aumônerie et en centre-ville’’, détaille un policier municipal cité par le journal. Un seul d’entre eux a pu être retrouvé. ‘’Nous avons appelé la fédération de chasse qui l’a abattu,  le sanglier pesait une cinquantaine de kilos’’, précise ce même policier. L’irruption de ces sangliers en plein centre-ville pourrait s’expliquer par la mise en place de battues, quelques heures plus tôt, dans les communes voisines. ‘’Le sanglier est un animal intelligent… Mais quand il est affolé par des chiens, par exemple, il peut faire n’importe quoi pour sa survie’’, précise un chasseur d’une commune limitrophe.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people