Divers

Canicule : les pompiers demandent aux gens d'arrêter d'ouvrir les bornes à incendie (vidéo)

Canicule : les pompiers demandent aux gens d'arrêter d'ouvrir les bornes à incendie (vidéo)

Les pompiers de Paris ont diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux pour demander aux gens d'arrêter d'ouvrir les bornes incendie en pleine canicule pour se rafraîchir. Non seulement parce que c'est dangereux, mais aussi parce que cela sature les lignes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est un spectacle auquel on assiste régulièrement dans certains quartiers lorsque les épisodes de canicule se prolongent : des enfants qui se douchent sous des bouches incendie ouvertes, occasionnant de gigantesques geysers dans les rues. Une pratique pourtant illégale, et surtout risquée : non seulement la pression de l'eau est très forte et peut blesser, mais elle complique surtout la tâche des pompiers en cas d'incendie, puisqu'ils perdent un endroit pour connecter leurs lances et intervenir sur les flammes. Du coup, les pompiers de Paris ont décidé de s'atteler au problème en réalisant un clip de prévention diffusé sur les réseaux sociaux.

"Quand vous forcez une bouche incendie, c'est toute la chaîne de secours qui est submergée"

La première partie dévoile des enregistrements de riverains qui appellent le 18 pour prévenir que des jeunes ont trafiqué une borne incendie. Sur la deuxième partie, on voit un homme en train de tenter un massage cardiaque sur une victime, pendant qu'une femme appelle les secours... en vain, car toutes les lignes sont occupées et le serveur surchargé. "Quand vous forcez une bouche incendie, c'est toute la chaîne de secours qui est submergée" peut-on alors lire à l'écran. La surcharge d'appels est l'un des plus gros problèmes auquel les pompiers sont confrontés en périodes de canicule, certains appels mineurs bloquant la voie à des urgences bien plus graves. Les pompiers de Paris ont d'ailleurs lancé le #StopAuStreetPooling pour sensibiliser les jeunes à ne pas ouvrir les bornes incendie.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people