Divers

Bruxelles : Un suspect portant une ceinture d'explosifs abattu à la gare centrale (Vidéo)

Bruxelles : Un suspect portant une ceinture d'explosifs abattu à la gare centrale (Vidéo)

Des soldats belges en patrouille ont abattu le présumé responsable de la petite explosion survenue dans la gare centrale de Bruxelles. Le parquet fédéral considère cette attaque comme "un acte terroriste". Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur le site de Non Stop Zapping.

Après la tentative d'attentat survenue à Paris il y a quelques jours, une explosion criminelle a eu lieu ce mardi 20 juin à Bruxelles. Cet incident a eu lieu dans la gare Centrale de Bruxelles aux alentours de 21h. À la suite de l'explosion, un mouvement de panique a éclaté dans la gare, l'une des principales de Bruxelles, et sur les voies, a précisé l'agence de presse Belga. La gare a ensuite été évacuée et le trafic ferroviaire interrompu. Toutes les rues autour étaient bloquées par de nombreux véhicules de police et militaires armées. Des policiers en arme avec gilet pare-balles étaient postés. Quelques minutes après l'explosion de "faible puissance" dans un couloir de la gare, qui a été évacuée dans la foulée, des soldats ont ouvert le feu sur le suspect qui est mort. Selon la police, aucune autre vicitme n'est à déplorer et la situation est à nouveau maitrisée dans le bâtiment, l'un des plus fréquentés de la ville. 

"Une attaque terroriste" selon le parquet fédéral

Eric van der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral, s'est exprimé au cours d'une conférence de presse organisée à 23h et a affirmé qu'il s'agissait "d'une attaque terroriste". Selon le site du quotidien Het Laatste Nieuws, l'individu aurait crié "Allah U Akbar" (Dieu est le plus grand) avant une petite explosion. Les soldats en faction se seraient alors rués vers lui, avant d'ouvrir le feu.

Bruxelles est régulièrement la cible d'attentats-suicides depuis plusieurs années. En mars 2016, a l'aéroport et dans une station de métro en mars 2016, avec un bilan de 32 morts. La capitale belge a aussi été le point de départ de commandos de l'État islamique qui ont tué 130 personnes à Paris, en novembre 2015.

Réagissez à l'actu people