Divers

Braquage boutique Chanel à Paris : Quatre hommes armés d'un fusil à pompe et de haches (Vidéo)

   / 5  
Braquage boutique Chanel à Paris : Quatre hommes armés d'un fusil à pompe et de haches
1
Braquage boutique Chanel à Paris : Quatre hommes armés d'un fusil à pompe et de haches
La boutique Chanel avenue Montaigne à Paris
2
La boutique Chanel avenue Montaigne à Paris
La police est arrivée rapidement sur les lieux
3
La police est arrivée rapidement sur les lieux
La police a bouclé le quartier
4
La police a bouclé le quartier
Les quatre suspects ont pu prendre la fuite
5
Les quatre suspects ont pu prendre la fuite

Selon des informations de "TF1" et d’"Europe 1", la boutique Chanel située avenue Montaigne à Paris a été braquée peu après midi. Les quatre braqueurs étaient armés d’un fusil à pompe et de haches et ont réussi à s’enfuir à bord d’une voiture. Cela intervient seulement trois semaines après un premier braquage à la voiture bélier dans une boutique Chanel voisine. La police est rapidement intervenue sur les lieux comme vous pouvez le voir dans une vidéo, filmée par un passant, que Non Stop Zapping vous propose.

Le 28 avril dernier, l’information avait fait les gros titres des médias. En effet, trois individus avaient attaqué à la voiture bélier une boutique Chanel située avenue Montaigne, proche des Champs-Elysées, à Paris. Les braqueurs à bord d'un puissant 4x4 avaient encastré leur véhicule dans la façade du magasin avant dy mettre le feu et de fuir en deux-roues. Ils avaient dérobé de nombreux sacs à main. Et rebelote ce jeudi 19 mai. Selon des informations de "TF1" et d’"Europe 1", une boutique Chanel voisine de la précédente (la marque possède plusieurs enseignes dans l'avenue Montaigne) et spécialisée dans la joaillerie a été la cible d’un nouveau braquage vers 12 h15. D’après les premiers éléments, un premier homme, à visage découvert, serait rentré dans la boutique avant d’être rejoint par deux complices cagoulés et armés d’un fusil à pompe et de haches.

Les quatre suspects en fuite

Ils auraient ensuite contraint les employés à se coucher à terre avant de briser les vitrines et de voler le contenu. Les malfaiteurs se sont ensuite enfuis à bord d’un véhicule dans lequel un quatrième complice les attendait. Dans cette attaque personne n’a été blessé mais une vendeuse serait en de choc. Pour le moment, le montant du préjudice n’a pas encore été évalué. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Paris a été saisie de l'enquête.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people