Divers

Brahim Abdeslam vise François Hollande dans un clip de propagande de Daesh (vidéo)

   / 4  
Brahim Abdeslam menace François Hollande
1
Brahim Abdeslam menace François Hollande
Brahim Abdeslam, kamikaze dans un café du boulevard Voltaire
2
Brahim Abdeslam, kamikaze dans un café du boulevard Voltaire
Brahim Abdeslam tire sur des cibles
3
Brahim Abdeslam tire sur des cibles
Daesh diffuse un clip de propagande appelé
4
Daesh diffuse un clip de propagande appelé "Ma Vengeance"

Dans un clip de propagande intitulé "Ma Vengeance", al-Hayat Media Center, le département médias et communication de l’Etat Islamique, dévoile des images d’exécutions, des images d’attentats ainsi qu’un passage où Brahim Abdeslam vise François Hollande. Non Stop Zapping vous en dit plus !

Al-Hayat Media Center est, depuis 2014, le département médias et communication de l’Etat Islamique et sert à diffuser des outils de propagande destinés au musulmans d’Occident. Al-Hayat Media Center vient de diffuser un clip de propagande intitulé "Ma Vengeance" et les images de la vidéo sont insoutenables. La vidéo commence par un message mettant en avant les attentats dont ont été victimes des villes d’Europe comme Paris et Bruxelles tout en prévenant que l’action de Daesh va s’intensifier : "Après l’appel adressé par le Cheick Abu Muhammad Al-Adnani aux partisans du califat pour combattre les croisés au cœur de leur terre, un groupe de musulmans s’élança au secours de la vérité et de son état. Ils firent ainsi oublier aux adorateurs de la croix le sens de la sécurité et leur firent goûter à la coupe du châtiment. Ceci ne fit qu’une infime partie et ce qui les attend sera plus douloureux et plus amer". Entre revendications, scènes d’exécutions et images des attentats de Paris et Bruxelles, la suite du clip est une succession de séquences choquantes.

Brahim Abdeslam vise François Hollande

Le clip appelé "Ma Vengeance" est également accompagné d’une chanson, interprétée à la première personne, qui fait froid dans le dos. "Ma kalash est armée, les civils désarmés. J’élimine des Français, c’est Valls qu’il faut remercier. Ceinture C4 branchée, dans une foule déclenchée. J’explose des Français, c’est Valls qu’il faut remercier". Mais si le Premier ministre, Manuel Valls, est visé par les paroles de la chanson, François Hollande, lui, est ciblé lors d’une séquence bien particulière. Dans cette séquence, c’est Brahim Abdeslam, kamikaze dans un café du boulevard Voltaire le 13 novembre 2015, qui apparait au milieu d’une zone abandonnée. Arme à la main, le frère de Salah Abdeslam se retourne vers la caméra et lâche : "Ca, c’est pour François Hollande". Avant de commencer à tirer sur des cibles dessinées sur un mur.

 

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people