Divers

Attentats de Paris - Salah Abdeslam : Mécontent de sa détention, il est resté muet face au juge (Vidéo)

   / 5  
 Attentats de Paris - Salah Abdeslam : Mécontent de sa détention, il est resté muet face au juge
1
Attentats de Paris - Salah Abdeslam : Mécontent de sa détention, il est resté muet face au juge
Salah Abdeslam est arrivé sous haute-surveillance au palais de justice
2
Salah Abdeslam est arrivé sous haute-surveillance au palais de justice
Franck Berton s'est exprimé sur son client
3
Franck Berton s'est exprimé sur son client
Salah Abdeslam lors de son séjour dans une prison belge
4
Salah Abdeslam lors de son séjour dans une prison belge
L'avis de recherche de Salah Abdeslam
5
L'avis de recherche de Salah Abdeslam

Ce vendredi 20 mai 2016, Salah Abdeslam devait s’exprimer pour la première fois sur le fond des attentats de Paris. Arrivé sous très haute-protection devant le juge, le dernier survivant des commandos du 13 novembre n’a pas souhaité répondre aux différentes questions préférant garder le silence. La raison ? Il ne supporterait pas ses conditions de détention. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 18 mars dernier, un peu plus de quatre mois après les attentats de Paris, Salah Abdeslam a été arrêté dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles. Emprisonné dans un premier temps en Belgique, le dernier survivant des commandos du 13 novembre a été transféré en France le mercredi 27 avril dans le plus grand secret.  En effet, c’est à bord d’un hélicoptère puis dans un convoi ultra-sécurisé qu'il a rejoint le Palais de justice de Paris. Ensuite, Salah Abdeslam a été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne où il est enfermé et filmé 24h/24.

"L’important c'est qu'il parle un jour"

Nadine Picquet, directrice de la prison de Fleury-Mérogis, s’est d’ailleurs exprimé face aux médias sur le comportement du ce détenu particulier. "Pour le moment, il dort beaucoup. Il se repose, il lit (…) Il se comporte bien, il est facile et il n’y a pas de difficulté particulière." Et ce vendredi 20 mai 2016, le terroriste devait s’exprimer pour la première fois sur le fond de ces terribles attaques face à un juge français. Seulement, ne supportant pas ses conditions de détention, il est resté muet ne voulant répondre à aucune des questions. "Ça promesse c’était de s’exprimer un jour sur ce qu’il avait fait et ce n’est pas aujourd’hui. Et l’important c’est que ça soit demain (…) Il est le maître du temps de l’explication et des réponses aux questions du juge et l’important c’est qu’il le fasse un jour", a confié son avocat Franck Berton 

Réagissez à l'actu people