Divers

Attentats de Paris : Les premières images inédites d’Abdelhamid Abaaoud et ses complices rejoignant l’appartement de Saint-Denis (Vidéo)

Attentats de Paris : Les premières images inédites d’Abdelhamid Abaaoud et ses complices rejoignant l’appartement de Saint-Denis (Vidéo)

Plus de deux mois après les terribles attentats de Paris, les enquêteurs tentent toujours de retracer heure par heure les faits et gestes des terroristes. Ainsi, "TF1" a réussi à se procurer des images inédites provenant de captures de vidéosurveillance alors qu’Abdelhamid Abaaoud et ses complices rejoignent, quatre jours après les attaques, l’appartement de Saint-Denis. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Le 18 janvier, alors que cela fait cinq jours que Paris a été frappé par de terribles attentats, le RAID et la BRI lancent un assaut dans un appartement de Saint-Denis où se trouvent retranchée une équipe de terroristes. Parmi eux, se trouve Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attaques qui ont fait 130 morts. Après un combat de sept heures, les forces de l’ordre annonce la fin de l’opération. Après l’identification des terroristes tués, Manuel Valls a annoncé officiellement la mort d’Abdelhamid Abaaoud à l’Assemblée Nationale. "Grâce à l'opération hier du Raid et de la BRI, le procureur vient de le confirmer, nous savons aujourd'hui qu'Abaaoud,- l'un des cerveaux car il faut être particulièrement prudent, et nous savons les menaces - se trouvait parmi les morts. D’après les enquêteurs ce commando s’apprêtait à commettre de nouvelles attaques dans Paris.

Des images d’Abdelhamid Abaaoud la veille de l’assaut à Saint-Denis

Mais alors que les rapports de la police ont expliqué que plus de 5 000 balles ont été tirées durant cet assaut, Abdelhamid Abaaoud n’aurait pas été atteint par les tirs du RAID et de la BRI et serait mort à la suite de l’explosion d’un dispositif explosif. Lundi, plus de deux mois après ces terribles attentats, le site "MYTF1News" a diffusé des images inédites d’Abdelhamid Abaaoud  et ses complices,  sa cousine Hasna Aït-Boulahcen et Chakib Akrouh, rejoignant leur "planque" de Saint-Denis le 17 novembre 2016. Les clichés proviennent de captures de vidéosurveillance prises rue du Corbillon, à 20h18, la veille de l'assaut.

Réagissez à l'actu people