Divers

Attentats de Paris : Les mémoriaux du Petit Cambodge et du Carillon retirés pour "retouver un début de vie normale"

Attentats de Paris : Les mémoriaux du Petit Cambodge et du Carillon retirés pour "retouver un début de vie normale"

Un peu moins de trois semaines après les attentats de Paris, le site des attaques du Petit Cambodge et du Carillon a été nettoyé. En effet, les mémoriaux dressés spontanément en hommage aux victimes ont été retirés afin de mettre au quartier de "retrouver un début de vie normale" sans pour autant oublier cette terrible soirée du vendredi 13 ni les victimes, comme l'explique le maire du Xe arrondissement, Rémi Féraud dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après les attentats qui ont frappé la région parisienne le soir du vendredi 13 novembre, de nombreuses personnes, directement touchées par les attaques ou non, se sont rendues spontanément sur les lieux pour rendre hommage aux victimes en déposant de fleurs, des bougies, des dessins.  Ainsi, plusieurs mémoriaux ont été dressés dans Paris. La place de la République a ainsi été une nouvelle fois - après les attaques de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher - un lieu de recueillement pour rendre hommage aux victimes du terrorisme. Malheureusement, lors d'une manifestation interdite organisée en marge de la COP21, des individus voulant en découdre avec les forces de l'ordre, ont jeté des bougies et autres pots de fleurs provenant du mémorial de la place de la République sur les policiers.

"Retrouver un début de vie normale"

Mais, près de 3 semaines après les attentats de Paris, le site du Petit Cambodge et du Carillon, deux des restaurants qui ont été le théâtre des attaques, a été nettoyé. En effet, les trottoirs ont été vidés de tous les objets déposés en hommage aux victimes. Les fleurs fanées ont été jetées, mais tout ce qui était encore en bon état a été mis de côté : dessins, mots, fleurs récentes, bougies.

"C'est quelque chose qui devait se faire. Ca montre qu'on surmonte les événements mais, il ne faut pas les oublier" déclare un habitant du quartier au micro de BFMTV. "Les habitants du quartier m'ont beaucoup sollicité pour qu'on puisse à nouveau circuler sur les trottoirs, notamment avec les enfants. Et puis, qu'on ne vive pas uniquement ici dans un mémorial. Je crois qu'on est dans un bon compromis pour passer un nouveau moment qui n'efface pas ce qui s'est passé, qui permet aux gens de venir se recueillir mais qui permet aussi au quartier de retrouver un début de vie normale" explique Rémi Féraud, maire du Xe arrondissement. "La prochaine étape, expliquent nos confrères de BFMTV, c'est la réouverture du Petit Cambodge en janvier et du Carillon un petit peu plus tard."

 

Réagissez à l'actu people