Divers

Attentats de Paris : L'ancien maire de Molenbeek prend la défense de sa ville (Vidéo)

Attentats de Paris : L'ancien maire de Molenbeek prend la défense de sa ville (Vidéo)

A l'occasion de la sortie de son livre "la Vérité sur Molenbeek", l'ancien maire de la ville en Belgique a accordé un entretien à l'AFP. l'occasion pour Philippe Moureaux de défendre Molenbeek, et d'assurer qu'il ne se sent pas responsable des attentats de Paris. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Trois mois après les attentats de Paris, la ville de Molenbeek en Belgique est désormais présentée comme un repère de djihadistes car de nombreux terroristes en sont originaires. Alors que Donald Trump a même qualifié la ville de "trou à rat", son ancien maire a souhaité dire la vérité. A l’occasion de la sortie de son livre "La Vérité sur Molenbeek", Philippe Moureaux, 76 ans, ex-ministre de la Justice et figure du parti socialiste francophone belge, a accordé un entretien à l’AFP et a notamment expliqué qu’il ne se sent "absolument pas responsable des attentats du 13 novembre denier".

Selon lui, la criminalité locale, la montée du radicalisme religieux et les "défaillances" de la police expliqueraient que des personnes telles qu’Abdelhammid Abaaoud ou les frères Abdeslam ont pu y trouver un terrain idéal pour se préparer pour les attentats de Paris : "Quand j'ai vu monter le radicalisme, j'ai essayé de le contrer. Ce n'était pas encore aussi violent qu'aujourd'hui (...). Je suis le premier maire à avoir interdit le voile intégral en Belgique. Il y a eu une exacerbation du radicalisme à travers le phénomène syrien quand je n'étais plus à la tête de la commune". C’est en 2012 que Philippe Moureaux quitte son poste de maire après avoir dirigé la ville pendant 20 ans.

"Ce qui est propre à Molenbeek, c’est cette cellule autour d’Abdelhammid Abaaoud"

L’ancien maire de Molenbeek est également revenu sur la population dont la moitié "a une connotation arabo-musulmane non négligeable. Mais je m’y promenais jour et nuit, tout seul, sans difficulté. Ce qui est propre à Molenbeek, et c'est dramatique, c'est cette cellule, qui à un moment donné se constitue autour d’Abdelhammid Abaaoud. C'est lui qui a été véritablement le polarisateur, celui qui, à travers des potes, des copains, a constitué cette cellule qui a dramatiquement agi à Paris". Mais ce qui choque Philippe Moureaux, c’est que les auteurs des tueries ont réussi à passer dans les mailles du filet : "Il y avait une liste, où ils sont tous, qui avait été établie par la Sûreté de l'Etat. Ces gens ont fait des tas de choses, ont loué des appartements, ont circulé à travers la France. Et les services de police qui les avaient pourtant repérés n'ont rien pu faire"

Réagissez à l'actu people