Divers

Attentats de Paris : "Didi", un héros oublié du Bataclan témoigne pour la première fois (Vidéo)

Attentats de Paris : "Didi", un héros oublié du Bataclan témoigne pour la première fois (Vidéo)

Responsable de la sécurité au Bataclan depuis 2004, Didi était présent le 13 novembre dernier au moment des attaques à Paris. Alors que les terroristes font feu dans la salle de spectacle, Didi va faire preuve d'un grand courage et va sauver la vie de dizaines de personnes. Ce héros oublié témoigne aujourd'hui pour la première fois; Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 13 novembre dernier, la France est sous le choc après les attaques terroristes dont Paris a été la cible. Alors que 130 personnes ont perdu la vie dont plus de 90 dans la salle du Bataclan, ce nombre aurait pu être bien plus élevé sans l'intervention de quelques "héros". Didi, 35 ans, est l'un des vigiles qui surveillaient le concert des Eagles of Death Metal ce soir-là. En plus de survivre à la tuerie, Didi a notamment permis de sauver la vie de plusieurs dizaines de spectateurs. Le vigile était présent à l'entrée de la salle de concert au moment où les terroristes sont arrivés : "Les terroristes sont arrivés, ils ont commencé à tirer sur le Bataclan café sur la terrasse. J'ai compris tout de suite que c'était pour le Bataclan qu'ils étaient venus. Je rentre à l'intérieur, je préviens tout le monde".

 

Didi face aux trois terroristes 

 

Face à l’attaque, Didi décide d'ouvrir une première issue de secours d'où sortent plusieurs personnes, mais rapidement cette sortie se retrouve saturée. Le vigile décide alors de traverser la salle du Bataclan malgré les tirs des terroristes pour ouvrir les issues de secours au fond du Bataclan : "Je me suis retrouvé bloqué en plein milieu de mon chemin, en plein milieu de la fosse, j'ai dû m'allonger parce que les trois terroristes étaient déjà à l'intérieur en train de tirer avec vraiment des rafales de tirs fournis (…) Quand j'ai vu qu'ils commençaient à recharger leurs armes, qu'il y avait un flottement, qu'il n'y avait plus de tirs, à ce moment-là je me suis levé et j'ai crié 'Venez, sortez vote par-là'". Après avoir fait sortir des dizaines de personnes, Didi va les faire rentrer dans une résidence universitaire à quelques mètres du Bataclan.

Même si Didi ne se considère pas comme un héros, ce n'est pas le cas des rescapés. Myriam a tenu à remercier son sauveur devant les caméras de BFMTV : "Je crois que c'est là que j'ai vu Didi pour la première fois. Qui nous disait d'entrer et de monter dans les étages le plus vite possible et le plus haut possible. Il prend le leadership complètement, Ce n'était pas compliqué, on était tous complètement abasourdis, terrorisés, certains étaient blessés. Et lui il était là avec un talkie-walkie avec une voix assurée,calme, efficace (…) J'estime lui devoir ma vie, clairement". Plusieurs rescapés du Bataclan ont depuis signé une pétition pour que Didi, un Algérien qui souhaite être naturalisé, obtienne la nationalité française et la Légion d'Honneur.     

Réagissez à l'actu people