Divers

Attentats de Bruxelles : Les terroristes ne voulaient pas attaquer la Belgique mais à nouveau Paris selon la justice belge (Vidéo)

   / 5  
Attentats de Bruxelles : Les terroristes ne voulaient pas attaquer la Belgique mais à nouveau Paris selon la justice belge (Vidéo)
1
Attentats de Bruxelles : Les terroristes ne voulaient pas attaquer la Belgique mais à nouveau Paris selon la justice belge (Vidéo)
Les terroristes de Bruxelles voulaient à nouveau attaquer Paris
2
Les terroristes de Bruxelles voulaient à nouveau attaquer Paris
L'homme au chapeau de l’aéroport de Bruxelles est Mohamed Abrimi
3
L'homme au chapeau de l’aéroport de Bruxelles est Mohamed Abrimi
Mohamed Abrimi lors de sa fuite après l'attentats à l'aéroport de Bruxelles
4
Mohamed Abrimi lors de sa fuite après l'attentats à l'aéroport de Bruxelles
Salah Abdeslam est ami d'enfance de Mohamed Abrimi
5
Salah Abdeslam est ami d'enfance de Mohamed Abrimi

Selon le parquet fédéral belge, les attentats qui ont eu lieu le 22 mars dernier Bruxelles devaient en réalité viser une nouvelle fois Paris. En effet, les terroristes auraient choisi la capitale belge dans l’urgence par manque de temps. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 22 mars dernier, Bruxelles était frappée par deux attentats, l’un à l’aéroport et l’autre dans le métro, faisant 32 morts et plus de 200 blessés. Rapidement, l’identité des kamikazes (deux à l’aéroport et un dans le métro) ont été révélées. Puis, les images d’un troisième suspect de l’aéroport surnommé l’homme au chapeau et qui aurait pris la fuite ont été diffusées. Jeudi, la police belge diffusait de nouvelles images du suspect en train de marcher tranquillement après avoir quitté l’aéroport. Et cela semble avoir porté ses fruits, puisque vendredi Mohamed Abrini a été arrêté en Belgique et a reconnu être l’homme au chapeau.

"L’objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France"

Ce Belgo-Marocain de 31 ans est connu en France pour avoir été photographié à plusieurs reprises avec Salah Abdeslam avant les attentats de Paris. Inculpé en France et en Belgique pour "assassinats terroristes", Mohamed Abrini aurait confié aux enquêteurs que lui et ses complices auraient dû à nouveau commettre des attentats à Paris, mais que l’arrestation de Salah Abdeslam les a contraints à agir vite et donc à viser Bruxelles là où ils se trouvaient. "Le parquet fédéral confirme qu'il ressort de plusieurs éléments de l'enquête que l'objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que c'est pris de court par l'enquête qui avançait à grands pas qu'ils ont finalement décidé dans l'urgence de frapper Bruxelles", a expliqué ce dimanche le parquet fédéral belge dans un bref communiqué.

Réagissez à l'actu people