Divers

Attentat Manchester : Charline Vanhoenacker tourne en dérision les terroristes (vidéo)

Attentat Manchester : Charline Vanhoenacker tourne en dérision les terroristes (vidéo)

Ce mercredi 23 mai, dans la matinale de la radio "France Inter", l’humoriste Charline Vanhoenacker est revenue sur le drame de Manchester dans une chronique teintée d’humour et d’émotion. Séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Mardi 22 mai, l’humoriste Charline Vanhoenacker avait choisi de ne pas faire son billet humoristique sur "France Inter". Au lendemain de l’attentat meurtrier qui s’est abattu sur la ville de Manchester, l’humeur n’était pas à l’ironie. En effet, difficile d’écrire un billet humoristique quand l’Europe, voire le monde entier, tente péniblement de se remettre d’une énième attaque terroriste. Si chaque attentat est teinté de douleur et d’atrocités, la peine et la colère sont davantage difficiles à contenir quand de jeunes enfants et adolescents sont comptés parmi les victimes. Ce mercredi 23 mai, Charline Vanhoenacker a décidé de reprendre sa place à "France Inter" pour un billet humoristique mêlant émotion et ironie.

L’humour face à la tragédie

Ce mercredi matin, derrière son ironie prononcée, l’humoriste belge a choisi de dénoncer l’acte abominable des terroristes, qui choisissent de s’en prendre à de jeunes enfants : "maintenant les terroristes s’en prennent aux gosses. Alors non seulement ils ne veulent pas qu’on boive d’alcool, mais maintenant quand on boit un diabolo menthe ou un lait grenadine, on est une cible" a-t-elle ironisé. Puis, Charline Vanhoenacker est revenue sur les attentats de Paris, ceux du Bataclan plus précisément : "tout ce que ce crevard a réussi à faire c’est de réunir les fans d’Ariana Grande et ceux d’Eagles of Death Metal, des gens qui au départ n’avaient que très peu de points communs." Enfin, l’humoriste belge a tenu à témoigner toute sa résistance face à la menace terroriste : "il va falloir que vous compreniez qu’à Manchester, Nice, Paris, Istanbul, Bruxelles, on continue à faire des blagues !" a-t-elle conclu. Une véritable ode à la liberté d’être et de penser qui vient faire barrage à la haine des terroristes.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people