Divers

Attentat à Londres : le visage d'un terroriste sur un brancard dévoilé (vidéo)

Attentat à Londres : le visage d'un terroriste sur un brancard dévoilé (vidéo)

Les premières images du visage d'un des terroristes de Londres, blessé et sur un brancard, ont été diffusées. L'homme a foncé dans la foule du pont de Westminster avec une voiture-bélier avant de tenter d'entrer dans le Parlement Britannique. Il a été abattu par les policiers après avoir tué au moins une femme et poignardé un policier. Une vidéo à retrouver sur Non Stop Zapping.

Londres a été marquée par une attaque terroriste ce mercredi 22 mars. Au moins un homme a foncé dans la foule sur le pont Westminster, en plein coeur de la capitale anglaise, avec un 4x4. Il a ensuite tenté de pénétrer dans le Parlement où se trouvait Theresa May, Premier ministre britannique, poignardant un policier avant d'être abattu. Il a dans sa folie tué au moins une femme, peut-être davantage, et fait des dizaines de blessés. Les premières images de l'assaillant au sol, après avoir été touché de plusieurs balles, ont été dévoilées. On le voit sur un brancard avec une assistance respiratoire, visiblement toujours en vie alors que les premières informations le donnaient morts. Il aurait tout de même reçu plusieurs balles dans le torse, comme on peut le voir sur la photo.

On ne sait pas à cette heure si l'assaillant est toujours en vie

L'homme, barbu et le crâne rasé, est surveillé de près par des policiers lourdement armés. On ne sait pas encore à cette heure si l'assaillant est toujours en vie, 2h après l'attaque. C'est le Daily Mail qui publie cette photo étonnante, d'autant que le visage de l'homme incriminé n'est pas flouté. Le chef de la police londonienne a confirmé lors d'une conférence de presse qu'il s'agissait bien d'une attaque terroriste, et donné un bilan provisoire d'une femme morte. Londres est à nouveau frappée par le terrorisme, près de 12 après les attaques de 2005 qui avaient fait plus de 50 morts et 700 blessés. L'attaque d'aujourd'hui intervient surtout 1 an jour pour jour après les attentats de Bruxelles, où 2 hommes s'étaient fait exploser dans l'aéroport puis un autre dans le métro. 

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people