Divers

Attentat d’Orlando : L’appel glaçant du terroriste à la police dévoilé (vidéo)

Attentat d’Orlando : L’appel glaçant du terroriste à la police dévoilé (vidéo)

La ville d’Orlando a dévoilé ce mardi la bande-son de l’appel téléphonique passé par Omar Mateen à la police le 12 juin dernier. Ce soir-là, le jeune homme vient de commettre la plus grande tuerie de masse de l’histoire des Etats-Unis en assassinant 49 personnes dans une boîte de nuit LGBT, le Pulse. Pourtant dans sa voix rien n’indique le moindre remords ou la moindre panique. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C’était il y a déjà quatre mois et demi. Plusieurs mois après les attentats de Paris et quelques semaines avant l’attaque sur la Promenade des Anglais, la ville d’Orlando était à son tour marquée au fer rouge par la folie du terrorisme. Âgé de 29 ans, Omar Mateen pénètre dans une boîte de nuit LGBT de la ville, le Pulse, aux alentours de 2h du matin, armé d’un fusil d’assaut, d’un pistolet et de plusieurs munitions de rechange. Quelques minutes plus tard, il ouvre le feu dans le club encore bondé et fait 49 morts avant de prendre plusieurs personnes en otages. Omar Mateen est finalement tué au cours de l’assaut que donnera la police quelques heures plus tard.

"Vous devez dire à l'Amérique d'arrêter de bombarer la Syrie et l'Irak"

Dans le but d’avoir une réponse appropriée à ce genre d’événements à l’avenir, la ville d’Orlando a décidé lundi de diffuser au public l’enregistrement de l’appel téléphonique passé par le terroriste à la police alors qu’il venait de froidement exécuter 49 personnes : "Vous parlez à une personne qui a juré allégeance à l’Etat Islamique" se présente lui-même le jeune homme, "Vous devez dire à l’Amérique d’arrêter de bombarder la Syrie et l’Irak" exige-t-il ensuite rapidement. La seule amorce d’explication de son geste ? "Je ressens la douleur des personnes qui se font tuer en Syrie, en Irak et au sein de la communauté musulmane". Refusant de donner son nom au téléphone, Omar Mateen exigera également que la police l’appelle ‘Soldat Islamique’. L’absence de remords et de conscience de son geste demeure la partie la plus glaçante de l’enregistrement.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people