Divers

Attentat de Stockolm : la vidéo impressionnante du camion bélier

Attentat de Stockolm : la vidéo impressionnante du camion bélier

Un camion a foncé sur la foule dans une rue de Stockholm en Suède, le vendredi 7 avril. Au total, le conducteur a fait quatre morts et quinze blessés dont plusieurs enfants. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Stocklholm, capitale de la Suède, a été frappée le vendredi après-midi par un attentat. Un homme dans un camion a foncé sur la foule d'une avenue commerçante, proche du parlement suédois. Le chauffeur présumé du camion a été placé en garde à vue samedi 8 avril. Il avait été interpellé vendredi soir dans une petite ville du nord de l'agglomération à Märsta. Dans le même temps, les autorités ont interpellé un autre homme dans la banlieue de la capitale. La police suédoise évoque une possible "connection" entre les deux. L'attaque du camion bélier n'a pas encore été revendiquée. Néanmoins, elle a causé la mort de quatre personnes et fait quinze blessés.

Les détails de l'attaque

En conséquence, le Premier ministre suédois, Stefan Löfven a fait une déclaration suite à l'attaque du camion bélier : "la Suède a été attaquée. Tout laisse penser à un attentat. Les terroristes veulent nous effrayer, que nous changions nos comportements, nous empêcher de vivre normalement, mais c'est pourtant ce que nous allons faire. Les terroristes ne pourront jamais vaincre la Suède, jamais." A 15 heures, heure française, le camion a foncé sur la foule avant de s'encastrer dans une vitrine d'un magasin. Immédiatement, les forces de l'ordre sont intervenues dans le centre-ville pour établir un périmètre de sécurité, pour chercher le conducteur et pour assurer le transport des ambulances. Dans le détail des victimes, la police a fait un bilan des blessés. Sur les quinze blessés, neuf sont grièvement blessés. Sous le choc, les habitant suédois étaient particulièrement paniqués. Cette attaque rappelle bien évidemment le terrible attentat à Londres, il y a quelques semaines. Un terroriste avait foncé sur les passants avant d'emboutir une voiture, proche du parlement.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people