Divers

Attentat de Nice : Quotidien révèle les mensonges des autorités (vidéo)

   / 5  
Attentat de Nice : Quotidien révèle les mensonges des autorités
1
Attentat de Nice : Quotidien révèle les mensonges des autorités
Yann Barthès et les équipes de Quotidien ont dévoilé jeudi les mensonges des autorités sur l'attentat de Nice
2
Yann Barthès et les équipes de Quotidien ont dévoilé jeudi les mensonges des autorités sur l'attentat de Nice
Les équipes de Quotidien se sont procurées des rapports de police mettant en lumière la faiblesse du dispositif de sécurité sur la promenade des Anglais
3
Les équipes de Quotidien se sont procurées des rapports de police mettant en lumière la faiblesse du dispositif de sécurité sur la promenade des Anglais
D'après les rapports de police il n'y avait qu'une voiture de police sur la promenade des Anglais le 14 juillet
4
D'après les rapports de police il n'y avait qu'une voiture de police sur la promenade des Anglais le 14 juillet
Les policiers ne seraient pas non plus à l'origine de l'immobilisation du camion terroriste qui aurait simplement calé
5
Les policiers ne seraient pas non plus à l'origine de l'immobilisation du camion terroriste qui aurait simplement calé

Quotidien a confirmé jeudi soir les révélations faites par Libération cet été et faisant état de failles dans le dispositif de sécurité mis en place sur la promenade des Anglais le soir du 14 juillet. Yann Barthès et ses équipes assurent également que les forces de police ne sont pas responsables de l’immobilisation du camion terroriste mais que celui-ci a calé. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Jeudi soir, les équipes de Quotidien ont lancé un bon gros pavé dans la mare. Deux mois et demi après l’attentat de Nice, la nouvelle émission de Yann Barthès assure que les autorités ont menti sur plusieurs éléments clé de cette macabre soirée. Tout d’abord, et c’est sûrement là le plus important, sur le dispositif de sécurité mis en place sur la promenade des Anglais le soir du 14 juillet. Alors que plusieurs milliers de personnes étaient attendues pour venir assister au traditionnel feu d’artifice, seule une voiture de police a été relevée par le rapport de police. Pourtant, le 16 juillet, Bernard Cazeneuve assurait sur le perron de l’Elysée que "la police était présente et très présente. Des véhicules de police rendaient impossible le franchissement de la promenade des Anglais".

La police n'aurait pas mis un terme à la course folle du camion terroriste

Mais ce n’est pas le seul sujet sur lequel les autorités ont déformé la vérité. Dans un communiqué de presse, le ministre de l’Intérieur affirmait également en juillet que "le dispositif de protection a permis à la Police nationale d’intercepter le camion et de mettre un terme à sa course meurtrière". Or… c’est faux. D’après le rapport de police que se sont procurées les équipes de Quotidien, les forces de l’ordre n’auraient absolument rien à voir avec l’immobilisation du véhicule. Celui-ci aurait simplement calé permettant l’intervention de la police 43 secondes plus tard.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people