Divers

Attentat de Nice : Le tueur se serait "radicalisé très rapidement" selon Bernard Cazeneuve (Vidéo)

   / 5  
Attentat de Nice : Bernard Cazeneuve confie que le tueur se serait
1
Attentat de Nice : Bernard Cazeneuve confie que le tueur se serait "radicalisé rapidement"
Bernard Cazeneuve devant la presse
2
Bernard Cazeneuve devant la presse
Bernard Cazeneuve au 20h de France 2
3
Bernard Cazeneuve au 20h de France 2
Bernard Cazeneuve et Manuel Valls
4
Bernard Cazeneuve et Manuel Valls
Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, le terroriste présumé
5
Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, le terroriste présumé

Alors que la France a entamé ce samedi trois jours de deuil national après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts, dont 10 enfants, l’enquête avance rapidement. En effet, alors que cinq personnes sont actuellement en garde à vue, Bernard Cazeneuve est venu s’exprimer après le conseil de défense devant la presse. Le ministre de l’Intérieur a évoqué le fait que Mohamed Lahouaiej-Bouhlem se soit "radicalisé rapidement". Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Invité dans le 20h de "TF1" vendredi, après l'attentat de Nice, qui a fait au moins 84 morts, dont 10 enfants, Bernard Cazeneuve à garder ses distances sur un possible lien entre Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, le terroriste présumé, et l’islam radicale. "Nous avons un individu qui n'était pas du tout connu des services de renseignement pour des activités liées à l'islamisme radical. Il n'est pas fiché S, il n'est pas au FSPRT, qui est le fichier qui rassemble tous ceux que nous suivons, il ne s'est pas fait connaître pour des activités liées à l'islam radical", a-t-il lancé.

"Nous sommes face à un attentat d’un type nouveau"

Mais ce samedi matin, Daesh a revendiqué cette attaque dans un communiqué relayé par son agence de presse "Amaq". "L'auteur de l'opération (...) menée à Nice en France est un soldat de l'Etat islamique. Il a exécuté l'opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l'EI". Et alors que cinq personnes sont actuellement en garde à vue, Bernard Cazeneuve a reconnu que le terroriste se serait "radicalisé".  "Nous sommes face à un attentat d’un type nouveau. L’individu qui a commis ce crime absolument abjecte, inqualifiable, n’était pas connu des services de renseignement car il ne s’était pas distingué au cours des années passées, soit pas des condamnations, soit par son activité, par une adhésion à l’idéologie islamique radicale. Et il semble qu’il se soit radicalisé très rapidement. En tous les cas, ce sont les premiers éléments qui apparaissent à travers les témoignages de son entourage". 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people