Divers

Attaque à Londres : une voiture fonce sur des piétons devant une mosquée (vidéo)

Attaque à Londres : une voiture fonce sur des piétons devant une mosquée (vidéo)

Dans la nuit du dimanche au lundi 19 juin 2017, Londres a une nouvelle fois été victime d'une attaque. Un véhicule a fauché plusieurs piétons près de Finsbury Park devant une mosquée. Et selon la police, il y aurait au moins un mort et plusieurs blessés. Alors que les fidèles quittaient la mosquée lors du ramadan, un homme a débarqué avec sa camionnette. Une séquence-choc à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Londres a, une nouvelle fois, été victime d'une attaque. Dans la nuit du dimanche au lundi 19 juin 2017, un véhicule a fauché plusieurs piétons près de Finsbury Park devant une mosquée. Selon la police britannique, il y aurait un mort et plusieurs blessés. Dans un communiqué, ils ont indiqué que la police a "été appelé juste après 00h20 après le signalement qu'un véhicule est entré en collision avec des piétons." De son côté, le Conseil des Musulmans (MCB) a également réagi avec un communiqué indiquant : "nous avons été informés qu'une camionnette avait percuté des fidèles alors qu'ils quittaient la mosquée de Finsbury Park. Nos prières vont aux victimes."

Un homme arrêté après l'attaque devant la mosquée

Ce matin très tôt, Theresa May a tout de suite réagi à l'attaque de la camionnette : "mes pensées vont vers ceux qui ont été blessés dans cette terrible attaque." Et si le dirigeant de l'opposition travailliste britannique, Jeremy Corbyn est "complètement sous le choc", le Conseil des Musulmans a contre-attaqué en dénonçant une "violente manifestation de l'islamophobie." Au total, le conducteur a fait au moins un mort et huit blessés. Dans le détail, le conducteur fou du véhicule a été arrêté. Selon les premières informations, il s'agirait d'un homme de 48 ans. En attendant la suite des événements, Theresa May va bientôt présider une réunion d'urgence après l'attaque de la mosquée de Finsbury Park. Pour le moment, il est encore difficile de parler d'attaque terroriste, les forces de l'ordre attendent encore la confirmation pour l'évoquer.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people