Divers

Attaque à la hache et au couteau dans un train en Allemagne, Daech revendique (vidéo)

   / 5  
Attaque à la hache et au couteau dans un train en Allemagne, Daech revendique
1
Attaque à la hache et au couteau dans un train en Allemagne, Daech revendique
Un afghan de 17 ans attaque les passagers d'un train régional en Bavière
2
Un afghan de 17 ans attaque les passagers d'un train régional en Bavière
Une attaque qui a fait 5 blessés
3
Une attaque qui a fait 5 blessés
Une attaque revendiquée par Daech
4
Une attaque revendiquée par Daech
L'attaquant a été abattu par la Police
5
L'attaquant a été abattu par la Police

Lundi soir, en Allemagne, un homme de 17 ans a attaqué les passagers d’un train régional en Bavière. Armé d’une hache et d’un couteau, ce jeune réfugié afghan a blessé cinq personnes, dont quatre gravement. Depuis, Daech a revendiqué cet acte dans un communiqué. Non Stop Zapping vous en dit plus !

Quelques jours après l’attentat à Nice et la tentative de coup d’état en Turquie, c’est maintenant l’Allemagne qui vit des moments troubles. Lundi soir, un réfugié afghan de 17 ans a attaqué les passagers d’un train régional de Bavière, aux environs de la ville de Würzburg. Muni d’un couteau et d’une hache, le jeune homme a ainsi blessé cinq personnes originaires de Hong-Kong. Sur les cinq, quatre seraient entre la vie et la mort. D’après des témoins, le garçon aurait crié "Allahu Akbar" et se serait jeté "sauvagement" sur les voyageurs du train. Il aurait ensuite pris la fuite dans la ville. Dans sa fuite, il a fini par se faire abattre par une unité spéciale qui se trouvait dans les parages.

Un acte revendiqué par Daech

Mardi matin, Al-Hayat Media Center, l’agence de communication de Daech, s’est empressée de revendiquer l’acte du jeune afghan en expliquant que ce dernier était bien "un soldat de l’Etat islamique". En plus de ça, Joachim Herrmann, le ministre de l’Intérieur de la Bavière, a expliqué que "Lors de la perquisition de son logement, on a trouvé un drapeau de la milice terroriste Etat islamique, fait maison". Gerhard Eck, sous-secrétaire de Bavière, aussi, a pris la parole afin d’expliquer que le jeune responsable de l’attaque était entré en Allemagne en tant que mineur "non accompagné" et qu’il avait été enregistré en tant que demandeur d’asile depuis mars. Ce dernier a également raconté que le jeune s’en était pris à des policiers durant sa fuite et qu’ "il n’y avait pas d’autres choix que de tirer".

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people