Divers

Attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : cinq morts dont l'assaillant (vidéo)

Attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : cinq morts dont l'assaillant (vidéo)

En milieu de journée ce jeudi 3 octobre, un homme armé d'un couteau a attaqué plusieurs fonctionnaires à la préfecture de police de Paris. Le bilan connaît cinq morts dont l'assaillant qui a été abattu. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La préfecture de police de Paris a été ciblée par une attaque ce jeudi 3 octobre en milieu de journée. Des fonctionnaires ont été attaqués par un homme armé d'un couteau. Selon les informations du Parisien, celui-ci serait un agent administratif de la préfecture de police. Il serait âgé de 45 ans et porteur d'un léger handicap de surdité indiquent au Figaro plusieurs sources policières. Abattu dans la cour de la préfecture de police par un policier, l'auteur des faits a tué quatre personnes à l'arme blanche selon des sources concordantes du journal. Il s'agit de trois hommes et une femme. Si le nombre de victimes reste flou, une femme a été grièvement blessée. 

Les motivations de l'auteur des faits ne sont pas encore connues 

Située sur l'île de la Cité, la préfecture de police de Paris a été entourée d'un périmètre de sécurité où plusieurs rues ont été fermées. Le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner qui a repoussé son déplacement en Turquie et la maire de Paris, Anne Hidalgo, se sont rendus sur place. Le président de la République est également attendu. D'après Loïc Travers, secrétaire Ile-de-France d'Alliance, l'auteur des faits "avait 20 ans d'expérience à la préfecture et ne faisait l'objet d'aucun signalement" rapporte Le Parisien. Si ses motivations ne sont pas encore connues, la piste terroriste a apparemment été écartée selon franceinfo. Christophe Crépin, porte-parole du collectif France Police Policiers en colère, a évoqué un "drame hiérarchique" sur franceinfo. "Nous souhaitions prendre un moment et dire publiquement notre amitié, notre affection à la préfecture de police, à l'ensemble des victimes et de leurs familles" a déclaré Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo. 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people