Divers

Anggun, Frédéric Chau, Pierre Sang : les Asiatiques de France mobilisés contre le racisme (vidéo)

Anggun, Frédéric Chau, Pierre Sang : les Asiatiques de France mobilisés contre le racisme (vidéo)

Alors que le racisme contre la communauté asiatique française est toujours aussi présent, des anonymes et des personnalités d’origine asiatique se mobilisent. Anggun, Frédéric Chau, Pierre Sang ou encore le rugbyman François Trin-Duc ont participé à un clip pour lutter contre les stéréotypes. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La communauté asiatique n’en peut plus. Victime de violences et de racisme, elle a décidé de se mobiliser pour lutter contre les clichés. Ainsi sous l’impulsion de Hélène Lam Trong, journaliste à France 2, des dizaines de Français d’origine asiatique ont participé à une vidéo pour dénoncer les stéréotypes. Sur ce clip posté sur les réseaux sociaux jeudi 23 mars, anonymes et célébrités prennent la parole. "Ensemble, prenons la parole pour changer les choses", lancent le gardien du PSG Alphonse Areola, la journaliste de France 3 Émilie Tran Nguyen, le chef Pierre Sang et d’autres. Anggun et le rugbyman François Trinh-Duc participent également à ce clip posté sous le nom de "Asiatiques de France". 

Un clip pour dénoncer les clichés contre les Asiatiques

"Nous avons été combattants pour la France", "Nous avons été combattants pour la France, travailleurs forcés dans les campagnes, enfants de colonies, ‘boat people’", continuent-ils dans cette vidéo. "Nous sommes devenus comédien(ne), chef cuisinier, animateur TV, footballeur…", ajoutent-ils rappelant qu’ils sont parfois encore appelés "chinetoques", "niakoués".  Hélène Lam Trong  a imaginé ce clip après avoir rencontré l’humoriste Frédéric Chau qui utilise ces clichés dans plusieurs de ses sketchs. "Aujourd’hui, se moquer des Asiatiques reste permis. Beaucoup disent : 'je n’ai pas envie qu’on se moque de mon enfant comme on s’est moqué de moi' ", déclare la journaliste de France 2 à l’AFP. "Cette vidéo se veut plus fédératrice que revendicative", continue-t-elle. En 24 heures, le clip a, en tout cas, été vu près de 800 000 fois.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people