Divers

Affaire Théo : Un journaliste à terre après avoir été frappé à Argenteuil (Vidéo)

Affaire Théo : Un journaliste à terre après avoir été frappé à Argenteuil (Vidéo)

Alors que samedi des incidents ont éclaté en marge d’une manifestation de soutien au jeune Théo à Bobigny, dimanche c’est la ville d’Argenteuil qui a été le théâtre de violentes échauffourées. Alors qu’un chauffeur de bus a été blessé lors du caillassage de son véhicule, un journaliste de "BFM Paris" a été agressé. Des images que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis l’arrestation musclée du jeune Théo et la mise en examen pour viol d’un des policiers, la tension est très forte dans les banlieues de Seine Saint-Denis. En effet, samedi de violents affrontements ont éclaté à Bobigny entre des jeunes et la police, en marge d’une manifestation de soutien à Théo. Un véhicule de "RTL" a notamment incendié. Et dimanche, c’est dans la ville d’Argenteuil que de violents incidents ont éclaté avec les forces de l’ordre. C’est vers 17h30 qu’une cinquantaine de jeunes se sont réunis "suite à un appel sur les réseaux sociaux", a expliqué la préfecture du Val-d’Oise.

Un chausseur de bus blessé

"On a vu arriver une trentaine de jeunes cachés derrière des écharpes avec des barres de fer", a confié au "Parisien" une habitante du quartier du Val d'Argent Nord. "Il y avait plein de monde, des fumigènes, c’était dingue !", a expliqué une autre. "C’était violent, ils ont tiré au flash-ball, certains ont bien été amochés", a relaté un jeune du d'Argenteuil. En marge de ces incidents, un chauffeur dont le bus a été caillassé a été blessé à la tête. Un journaliste de "BFM Paris" a aussi été agressé, mais selon la chaîne "il va bien". Une vidéo, qui a été partagée sur les réseaux sociaux et que Non Stop Zapping vous propose ci-dessus, semble montrer ce journaliste à terre. Onze suspects, dont huit mineurs, ont ainsi été placés en garde à vue, selon la préfecture. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people