Divers

13 novembre - Emmanuel Macron : Le fils d’une victime refuse de lui serrer la main (Vidéo)

13 novembre - Emmanuel Macron : Le fils d’une victime refuse de lui serrer la main (Vidéo)

Deux ans après les terribles attentats du 13 novembre 2015, Emmanuel Macron rend hommage aux victimes ce lundi en se rendant sur tous les lieux des attaques. Michael Dias, fils de Manuel Dias, seule victime du Stade de France, a exprimé sa colère en refusant de serrer la main du président de la République. Des images à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il y a deux ans, le 13 novembre 2015, un commando de terroristes semé la mort et l’horreur dans Paris. Ce lundi, pour rendre hommage aux victimes de ses terribles attentats, Emmanuel Macron a souhaité se rendre sur tous les lieux des attaques. Cependant, certaines familles des victimes ont tenu à exprimer leur colère. Michael Dias, fils de Manuel Dias, seule victime du Stade de France, a tout simplement refusé de saluer et de serrer la main d’Emmanuel Macron. Présent autour de l’enceinte ce lundi, il a expliqué à "LCI" les raisons de sa colère. Pour lui, le président de la République banalise les victimes de terrorisme. "J’ai décidé symboliquement de refuser de saluer Emmanuel Macron pour protester contre sa banalisation des victimes du terrorisme. Et même le mépris qu’il exprime envers les plus précaires d’entre nous." Il s’est aussi offusqué de la suppression du secrétariat d'État à l'Aide aux victimes, créé en février 2016, trois mois après les attentats du 13 novembre 2015.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people