Cinéma

Vincent Lindon se confie sur ses ambitions politiques (vidéo)

Vincent Lindon se confie sur ses ambitions politiques (vidéo)

Invité ce 27 septembre dans "20h30 le dimanche" sur France 2, Vincent Lindon qui ne cache pas ses engagements, s'est confié sur ses ambitions politiques. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Vincent Lindon n'a jamais caché ses engagements. En dehors de ses films aux messages parfois politiques et sociaux, l'acteur de 61 ans n'hésite pas à partager ses opinions lorsqu'il est en plateau à la télévision. Invité ce 27 septembre dans "20h30 le dimanche" sur France 2, Vincent Lindon a partagé son inquiétude  sur la crise sanitaire et le futur de ses enfants, avant d'être interrogé sur son engagement politique. Tandis que Laurent Delahousse a rappelé sa proximité avec les anciens présidents de la République Jacques Chirac et François Hollande, l'acteur a confié qu'une carrière dans la politique ne serait pas pour lui déplaire, mais qu'il n'en avait pas les qualités. "Je me dis juste qu'il faudrait que j'aie fait des études beaucoup plus poussées, que je sois beaucoup plus cultivé, beaucoup plus calme, beaucoup plus tolérant, que je mette de l'eau dans mon vin... Je n'ai aucune qualités pour exercer un poste de pouvoir. Ça c'est des rêves comme ça quand on parle dans les dîners et que je rigole avec les copains et que je dis : 'Quand je serai président, tu vas voir... Je peux dire que ça va filer doux, tu vas voir !' Mais en fait, non", a expliqué Vincent Lindon. 

Tenté par de "la politique de rapprochement"

Pour autant, l'acteur en promotion pour son film "Mon Cousin" se laisserait bien tenter par "de la politique de rapprochement, de la politique beaucoup plus intime, aider des associations". "Mais non, vous imaginez, vous me posez des questions sur le gaz de schiste ou sur le Liban, je suis fini, je ne peux pas tenir 8 secondes. Il faudrait que je prenne 14 ans de cours de géopolitique", a-t-il réalisé sur ses capacités. "Par contre, je pense que j'aimerais bien faire de la politique comme un conseiller qui serait comme ça dans les alentours et qui, de temps en temps, un homme important, un président ou quelqu'un d'autre me dirait : 'Vincent, venez voir une seconde, vite rapidement, dites vos mots, allons-y. Ça, ça pourrait me plaire, essayer d'influer un tout petit", a ajouté Vincent Lindon. 

 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people