Cinéma

LGJ – Michel Galabru mort : Yann Moix lui rend hommage (vidéo)

LGJ – Michel Galabru mort : Yann Moix lui rend hommage (vidéo)

Décédé ce lundi, Michel Galabru a reçu de nombreux hommages tout au long de la journée. Ce lundi soir, c’est Yann Moix qui a, à son tour, tenu à dire quelques mots sur le mythique comédien sur le plateau du Grand Journal de Maïtena Biraben. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après Michel Delpech, les Français pleurent ce lundi une autre grande figure de l’industrie du spectacle : Michel Galabru. Agé de 93 ans, le mythique comédien s’est éteint dans son sommeil, quelques mois seulement après la disparition de sa femme. Résultat, dans la journée, les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux et sur les plateaux de télévision. Johnny Hallyday fût l’un des premiers à réagir à la terrible nouvelle : "On non encore !!! Je l’aimais. Tout le monde l’aimait acteurs, public, au revoir cher Michel". Puis ce fût au tour de Michel Drucker de se rappeler sur le plateau du Buzz TV l’incroyable carrière de Michel Galabru : "C’est un personnage énorme. Il est énorme… C’était 220 films, d’une drôlerie incroyable. Il a tout connu. Trois générations, y compris les jeunes, connaissent Galabru".

"J'ai toujours su que c'était un Stradivarius"

Et ce lundi soir, ce fût au tour de Yann Moix de rendre hommage au personnage Michel Galabru sur le plateau du Grand Journal de Canal+. Et le chroniqueur d’On n’est pas couché, qui avait fait tourner le comédien dans Cinéman, en 2009, a dressé le portrait d’un acteur d’exception : "Ca fait partie de la mémoire du cinéma français. Moi j’ai toujours su que c’était un Stradivarius. C’est quelqu’un qui jouait avec une très grande précision. Vous lui demandiez ‘refais la même chose en mélancolique’, il le faisait, ‘fais la même chose avec la lassitude’, il le faisait, ‘fais la même chose avec jalousie’, alors que la jalousie n’avait rien à voir dans la scène, il faisait la scène avec le mode du jaloux… Je suis de ceux qui considèrent que les comédies sont un art majeur et pas mineur. Et on dit toujours que c’est dans Le juge et l’assassin qu’il est extraordinaire. Et bah non… Moi c’est un des films de lui que j’aime le moins. Alors que Les sous-doués passent le bac par exemple, il est extraordinaire. Dans les gendarmes, il est fabuleux. Dans les Ch’tis il apparaît 27 secondes et c’est les 27 secondes qu’on retient".

Réagissez à l'actu people