Cinéma

L'actrice de Much Loved Loubna Abidar passée à tabac à Casablanca

L'actrice de Much Loved Loubna Abidar passée à tabac à Casablanca

En réalisant Much Loved, Nabil Ayouch ne s'attendait pas à ce que son film sur quatre prostituées marocaines soit si violemment rejeté au Maroc. Alors que des acteurs du film recevaient de nombreuses menaces, le réalisateur avait même demandé à ce que ces derniers bénéficient d'une protection. Malheureusement, l'une des stars du film, l'actrice Loubna Abidar a été victime d'une violente agression comme elle l'explique dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Mai 2015, Much Loved, le nouveau film du réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch est présenté dans la sélection de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes. "J'ai décidé de traiter le sujet de la prostitution au Maroc parce que ces filles m'ont touché. La prostitution est un thème présent de manière périphérique dans mes autres films. C'est un élément de l'environnement dans lequel je vis qui m'a toujours interpellé, comme les marginaux en général dans mes films.Et il y a eu cette rencontre avec quatre femmes à Marrakech, qui ont dit un jour à mon directeur de casting qu'elles avaient une histoire à me raconter. Cette histoire c'est la leur. J'ai pris ma voiture, j'y suis allé, j'ai passé deux jours avec elles et ce qu'elles m'ont dit, m'a totalement bouleversé, blessé et donné suffisamment envie de retourner les voir et de rencontrer d'autres filles. Pendant un an et demi, j'ai fait un travail d'enquête, j'ai rencontré des centaines de filles, écouté des destins, des souffrances, des solitudes. Les actrices de mon film connaissent bien ce milieu car elles vivent dans des quartiers populaires qui les y ont confronté" confiait le cinéaste à une journaliste du site AlloCiné.

"Les médecins, les cliniques et les commissariats ont refusé de m’accueillir"

Ce long métrage de Nabil Ayouch a été interdit au Maroc, accusé d'incitation à la prostitution et une plainte a même été déposée pour pornographie. "A aucun moment je n’ai cru que ce film allait créer autant de vagues, de violences verbales. Pour moi, un débat sur un sujet comme ça, au-delà de la prostitution, de la place de la femme dans le monde arabe, est essentiel et doit être mené de manière sereine" racontait Nabil Ayouch sur France Info.

En septembre dernier, l'une des actrices principales de Much Loved, Loubna Abidar, expliquait sur le plateau de C à Vous qu'elle avait été la cible de nombreuses menaces dans son pays à cause du film : "J'ai quitté le Maroc pendant un moment" expliquait-elle ainsi avant d'ajouter "Je m'habillais en burqa." Depuis, la jeune femme était tout de même retournée au Maroc. Ce vendredi 6 novembre, l'actrice apparaît malheureusement blessée et en larmes dans une vidéo postée sur Facebook.

"J'ai été agressée. Les médecins, les cliniques et les commissariats ont refusé de m’accueillir. Je suis allée au grand commissariat de Casablanca en pleine nuit et on m'a reçue avec des rires. Le policier a dit : 'Enfin, Abidar a été frappée !' Tout cela pour un film que vous n'avez pas vu. Vous en avez vu uniquement ce qu’ils ont voulu vous montrer. Jugez-moi à partir du vrai film" lance Loubna Abidar meurtrie dans cette vidéo.

 

 
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));

الممثلة المغربية الأمازيغية لبنى أبيضار تتعرض للاعتداء إثر وصولها إلى الدار البيضاء من طرف مجرمين مجهولين ، والمصحات وول...

Posté par Asmae Mahdad sur jeudi 5 novembre 2015
Réagissez à l'actu people