Cinéma

Kevin Spacey accusé d'agressions sexuelles, l'acteur se défend dans une étrange vidéo

Kevin Spacey accusé d'agressions sexuelles, l'acteur se défend dans une étrange vidéo

Accusé d'agressions sexuelles et bientôt inculpé par la justice américaine, Kevin Spacey est sorti du silence dans une vidéo aussi étrange qu'étonnante. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La nouvelle est tombée il y a quelques jours. Selon le Boston Globe, Kevin Spacey sera inculpé en janvier prochain pour "attentat à la pudeur". Les faits qui lui sont reprochés remontent à juillet 2016. L'acteur aurait alors agressé sexuellement un jeune adolescent à Boston, aux Etats-Unis. C'est la mère de ce dernier, une journaliste prénommée Heather Unruh, qui avait révélé les faits avant d'annoncer qu'elle portait plainte : "Kevin Spacey n'a pas arrêté de lui payer des verres. Quand mon fils était saoul, Spacey est passé à l'acte et l'a agressé sexuellement. Spacey a coincé sa main dans le slip de mon fils et a attrapé ses parties génitales", a-t-elle raconté lors d'une conférence de presse.

"Vous voulez mon retour"

Mais ce n'est pas la seule accusation d'agression sexuelle qui pèse sur Kevin Spacey. Dans le sillage de l'affaire Harvey Weinstein, l'acteur a fait l'objet de plusieurs accusations graves. Si bien que la série "House of Cards", diffusée sur Netlfix, a décidé de se séparer de cette encombrante tête d'affiche. Mais Kevin Spacey n'a pas dit son dernier mot. Après un an de silence, l'acteur a posté une étrange vidéo sur Youtube, le 24 décembre dernier. Baptisée "Let Me Be Frank", la séquence prend des allures de séries télévisées. S'affairant dans une cuisine, Kevin Spacey réendosse son rôle de Franck Underwood dans la série "House of Cards", et revient – de façon implicite – sur les faits qui lui sont reprochés : "Je sais ce que vous voulez. Vous voulez mon retour", lâche-t-il, le regard inquiet, avant d'enchaîner sur les faits : "Bien sûr, il y en a qui croient tout et qui attendent avec impatience que j'avoue tout. Ils ont hâte que j'admette que tout est vrai et que je reçoive ce que je mérite. Vous ne croiriez pas au pire sans preuves ?" Sur Youtube, la vidéo a déjà été visionnée plus de 6 millions de fois.

 

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people