Cinéma

Hunger Games : Jennifer Lawrence nue sur la Toile, souvenez-vous (Vidéo)

Hunger Games : Jennifer Lawrence nue sur la Toile, souvenez-vous (Vidéo)

Alors que Jennifer Lawrence est aujourd'hui une valeur sûre du cinéma, l'actrice a bien failli voir sa carrière s'arrêter brusquement suite à la publication de photos compromettantes. En 2014, un hacker a dévoilé sur la Toile de nombreuses images de Jennifer Lawrence complètement nue. Non Stop Zapping vous en dit plus.

L’affaire avait fait grand bruit dans le monde des stars. Pendant deux ans, Ryan Collins, un homme de 36 ans, a hacké les mails et comptes internet de nombreuses célébrités féminines, volant des informations privées, dont des photos de nu et des vidéos. Ainsi, Jennifer Lawrence a vu de nombreuses photos d’elle complètement nue être dévoilées sur la Toile. Un coup dur pour l’actrice, qui s’était exprimée à ce sujet en 2014 pour Vanity Fair : "Chaque chose que j'écrivais me faisait pleurer ou me mettait en colère. J'ai commencé à écrire une lettre d'excuses, mais je n'ai aucune raison de m'excuser. J'étais en couple, notre relation était aimante, saine et formidable. C'était aussi une relation à distance. Donc, soit ton petit ami regarde du porno, soit il te regarde toi. Le fait que je sois une actrice, une personnalité publique, ne signifie pas que j'ai demandé à ce que ça m'arrive ! Ça ne fait pas partie du job ! C'est mon corps, et ça devrait être mon choix, et le fait que ça n'ait pas été mon choix est absolument écœurant. J'ai du mal à croire qu'on vive dans un monde comme celui-là".

18 mois de prison pour le hacker

Heureusement pour Jennifer Lawrence, la justice a finalement tranché, et le hacker a finalement été condamné à 18 mois de prison ferme pour le piratage des comptes de plus de 600 personnes. Ryan Collins a toutefois évité la peine maximale de cinq ans de prison et 250 millions de dollars d’amende en plaidant coupable pour l’ensemble des charges retenues contre lui. Le procureur a relevé également qu’il n’existait aucune preuve de sa culpabilité quant à la publication des photos sur la Toile. 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people