Cinéma

Gérard Depardieu dégoûté par la France (Vidéo)

Gérard Depardieu dégoûté par la France (Vidéo)

Pour son nouveau numéro de "Drôle d’endroit pour une rencontre" sur "France 3", Ali Baddou s’est rendu chez Gérard Depardieu. Et comme à son habitude, l’un des monstres sacrés du cinéma français n’a pas gardé sa langue dans sa poche. Et il s’est notamment confié sur son rapport difficile avec la France. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis son éviction de "Canal +", Ali Baddou a rejoint "France Télévisions" pour y présenter l’émission "Drôle d’endroit pour une rencontre" sur "France 3". Et ce vendredi, l’animateur s’est rendu chez Gérard Depardieu, qui était accompagné du dessinateur Mathieu Sapin, auteur d’une bande dessinée biographique intitulée "Gérard - Cinq Années dans les pattes de Depardieu". "D’habitude, pour l’émission, nous choisissons une personnalité ainsi qu’un lieu qui puisse lui correspondre, comme Jean d’Ormesson au Petit Palais ou Matthieu Chedid prochainement au Marché Dauphine des Puces de Saint-Ouen. Mais Gérard Depardieu, lui, n’a accepté qu’à une condition, que ça se passe chez lui, à Paris! Et une invitation de Gérard Depardieu, ça ne se refuse pas (…) Gérard Depardieu est un personnage hors norme que je n’ai jamais jugé! On lui pardonne tout. J’éprouve une grande admiration pour lui", a confié au "Buzz TV" Ali Baddou sur sa rencontre avec Gérard Depardieu.

"Je ne veux plus rien en France"

Et comme à son habitude, Gérard Depardieu n’a mis aucun filtre. L’acteur est notamment revenu sur son rapport difficile avec la France. Il a ainsi confié qu’il n’y avait "plus d’esprit français" et a même évoqué une sorte de dégoût pour la France. Pas pour le pays en lui-même, mais par son vécu. Gérard Depardieu a d’abord accusé la justice française d’être responsable de la mort de son fils Guillaume avant d’ajouter : "Je ne veux plus rien en France. On ne peut plus travailler en France. J’ai des restaurants, ça a été pillé. Il y a des gens en qui j’avais fait confiance qui ont pillé des choses...", a-t-il expliqué.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people