Cinéma

César 2017 : George Clooney s'en prend à Donal Trump (vidéo)

César 2017 : George Clooney s'en prend à Donal Trump (vidéo)

Ce vendredi 24 février la 42ème cérémonie des César dévoilera qui le cinéma français a décidé de récompenser. Celui qui repartira d’ores et déjà avec un César d’honneur c’est l’acteur américain George Clooney. Ce dernier en profitera pour remercier tous ceux qui l’ont honoré, pour déclarer son amour à sa femme Amal, mais également pour faire passer un message à Donald Trump. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Si George Clooney est connu pour sa carrière cinématographique fournie, il s’est également illustré pour son engagement politique. Venu, ce vendredi 24 février, accepter un César d’Honneur de la part de l’académie et des mains de son ami Jean Dujardin, il en a profité pour dire un mot sur les événements qui perturbent les États-Unis depuis quelques mois. C’est bien sûr l’élection de Donald Trump que l’acteur vise particulièrement "Pendant qu’on est ici, le monde vit des changements historiques pas du tout pour le meilleur." Et continue en invectivant la population mondiale à lutter contre ce changement "Nous, citoyens du monde, nous devons lutter encore plus fort pour que la haine ne l’emporte pas."

"L’amour triomphe sur la haine"

Le comédien américain ne prononce pourtant jamais le nom de Donald Trump, laissant Jean Dujardin traduire ses phrases "L’amour triomphe sur la haine" par "Trump aime la haine", "le courage triomphe sur la peur" par "Trump a peur" et "La justice triomphe le mal" par "Trump a toujours tort". Un discours empreint d’humour derrière lequel se cache une vraie dénonciation de la politique de la haine, menée en ce moment par le président américain. George Clooney rejoint une longue liste d’artistes qui se sont déjà élevés publiquement contre les méthodes du nouveau dirigeant des États-Unis. On pense notamment au Discours de Richard Gere, lors de l’ouverture de la Berlinale 2017, le 9 février dernier, dans lequel il dénonçait une politique qui "attise la peur". 

Par Camille Esnault

Réagissez à l'actu people