Cinéma

Brigitte Bardot raciste ? Elle dément et s'en prend aux journalistes (Vidéo)

Brigitte Bardot raciste ? Elle dément et s'en prend aux journalistes (Vidéo)

Brigitte Bardot a accordé une interview au journaliste Franz-Olivier Giesbert pour l’émission Les Terriens du Dimanche. L’ancienne actrice y avoue sans filtres sa colère contre les politiques, les journalistes et les milliardaires, qu’elle qualifie de ‘’gros cons’’. Non Stop Zapping vous montre les images.

Il est loin le temps où Brigitte Bardot brillait sur grand écran. L’icône de la mode et du cinéma français des années 70 a préféré se tourner vers une cause beaucoup plus ancrée dans la réalité : la défense des animaux. Engagée à travers sa fondation et de nombreuses manifestations tous les ans, Brigitte Bardot n’a de cesse de se révolter contre la cruauté envers les animaux. Dans une rare interview accordée à Franz-Olivier Giesbert, journaliste pour Les Terriens du Dimanche, elle confie avoir découvert "une misère humaine" qu’elle ignorait savoir exister dans ses années de lutte pour les animaux. "À travers la misère animale, je découvre une misère humaine que je ne connaissais pas. Des gens âgés, des gens malades, des gens seuls, des gens qui protègent les animaux et qui n’ont même pas de quoi vivre eux", détaille l’ancienne actrice. "Alors que des milliardaires, des gros cons qui ont des yachts, des grandes propriétés, du pognon à plus savoir qu’en foutre, ne font rien pour les animaux en général", poursuit, en colère, Brigitte Bardot.

La défenseuse des droits des animaux s’indigne également du sort qui lui est réservé par "certains journalistes". "Je suis très remontée contre les politiques, contre certains journalistes qui m’ont trainé dans la boue, qui continue, qui m’ont traité de raciste parce que je suis contre les abattages rituels", détaille Brigitte Bardot. L’ancienne actrice a en effet multiplié les lettres ouvertes pour demander l’interdiction de l’abattage rituel des moutons, notamment dans le cadre de l’Aïd, fête particulièrement suivie chez les musulmans. Brigitte Bardot a également déclaré, à plusieurs reprises, qu’elle donnait sa voix au Front national pendant les élections.

 

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people