Cinéma

Benoît Poelvoorde jaloux de Mathieu Amalric : Il confie sa colère de ne pas avoir de César (vidéo)

Benoît Poelvoorde jaloux de Mathieu Amalric : Il confie sa colère de ne pas avoir de César (vidéo)

Dans "Bonsoir Canal +" diffusé ce 11 mai, Benoît Poelvoorde a accepté de confier une anecdote comique sur sa première nomination au César. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce 11 mai dans "Bonsoir Canal +", Isabelle Ithurburu a invité Benoît Poelvoorde. Nommé trois fois au César depuis le début de sa carrière, pour ses rôles dans les films "Coco avant Chanel", "Entre ses mains" et "Podium", l'acteur de 54 ans a confié sa déception de ne jamais avoir remporté de prix. Sur le plateau de l'émission, Benoît Poelvoorde est revenu sur sa première nomination en 2005, pour son jeu d'acteur dans la comédie qui lui a permis de se mettre dans la peau du chanteur Claude François. Persuadé qu'il allait remporter la récompense en tant que Meilleur acteur, celui qui est actuellement toujours à l'affiche de "Raoul Taburin" garde un souvenir amer de cette défaite face à Mathieu Amalric. "C'était terrible et en plus je suis partie, je t'assure, en me disant 'c'est juste un petit truc à passer, je la ramasserai ce soir'. J'avais même prévu de chanter en remerciant les gens, tu vois… Tout était prêt", commence Benoît Poelvoorde, qui est reparti bredouille de la 30e fameuse cérémonie du septième art. "On m'avait prêté des vêtements Louis Vuitton, on ne me les a plus jamais prêtés", lâche avec humour celui qui était donc sur son 31 pour l'occasion, pensant monter sur scène ce soir-là. "Tac, tac, tac… Je prends un chewing-gum parce que, c'est terrible, j'ai déjà raconté les haleines pendant le truc des César c'est très dangereux", poursuit Benoît Poelvoorde en provoquant les rires de l'animatrice de 36 ans.

Un acteur qui a "chialé" de ne pas avoir de César

Malheureusement pour lui, en souhaitant simplement se rafraîchir la bouche quelques instants avant de se débarrasser de son chewing-gum, il n'a pas vraiment prouvé qu'il était très soigneux avec les affaires empruntées par la célèbre marque de luxe. Voulant coincer sa pâte à mâcher sur la partie incurvée de la semelle pour pouvoir plus tard nettoyer les chaussures prêtées sans laisser de trace, Benoît Poelvoorde a fait preuve de maladresse en apprenant qu'il n'était pas récompensé. "J'étais tellement sûr de me lever et puis Amalric passe et je m'en souviendrais toute ma vie, il fait comme ça", précise-t-il en mimant une tape de compassion sur l'épaule. "Alors, j'ai dû je ne sais pas, faire des gestes inconsidérés. Le chewing-gum ne s'est absolument pas mis en dessous de la godasse. Il a remonté sur les beaux cuirs et puis je me suis énervé. J'étais agité du bocal, tu sais… Alors non seulement j'ai passé une soirée épouvantable, parce qu'après tout le monde disait 'oh j'avais voté pour toi' et quand je rentre je regarde mes pompes et je me dis 'qu'est-ce que j'ai foutu putain, merde !' Tu sais c'est des mocassins que tu dois rendre (…) Tu chiales, t'as la gueule de bois", affirme Benoît Poelvoorde en joignant le geste à la parole, comme seul lui sait le faire. L'anecdote, racontée avec autant de mise en scène, a en tout cas de quoi faire sourire.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people